• 95 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 91 à 95
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Les alliances de marques centrées sur une cause : le rôle des congruences et des émotions sur les évaluations et comportements post-alliance des consommateurs

/ Aron Sandrine / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 16-12-2015
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les marques cherchent des stratégies afin de rester compétitives et légitimes envers leurs parties prenantes dont les consommateurs de plus en plus vigilants face à leurs agissements et leurs conséquences sociales et environnementales. La RSE permettrait de répondre à cette double exigence. Elle peut s’inscrire dans la formation d’alliances, dont l’un des buts est le maintient ou l’amélioration des images des marques partenaires, développant ainsi un marketing responsable en s’engageant en faveur d’une cause : marketing de cause encore peu étudié. Notre recherche vise à examiner les conséquences d’une alliance entre des marques et une cause sur les réponses (émotionnelles, évaluatives, comportementales) des consommateurs. Des recherches antérieures se sont concentrées sur les perceptions des consommateurs et leurs effets sur leurs attitudes et intentions d’achat ; sur le choix de la cause et sur les motivations perçues des marques et leur crédibilité en matière de RSE. L’analyse de la littérature montre la nécessité d’étudier l’effet de ce type d’alliance sur la qualité de relation à la marque (QRM) (confiance, identification), l’incidence sur les comportements des consommateurs (boycott) et le rôle des émotions (scepticisme, éveil). Un modèle et des hypothèses, complétés par une analyse exploratoire qualitative sont présentés, testés empiriquement. Les résultats montrent l’influence des congruences sur les comportements et la QRM, l’incidence des émotions et du type d’alliance, l’importance de l’écologie et des interactions : QRM et émotions ; congruence entre les marques et colère ; secteur et degré d’homogénéité interne des alliances. Ils sont discutés et conduisent à des implications théoriques et managériales. Puis, plusieurs voies de recherche sont proposées.

Echelle spatiale et temporelle de l’adaptation chez Arabidopsis thaliana : intégration de la plasticité phénotypique

/ Villoutreix Romain / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 16-12-2013
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
A partir d’un échantillonnage hiérarchique et/ou temporel de populations naturelles, je me suis attaché dans cette thèse à (i) faire une caractérisation écologique (climat, sol et compétition) faisant défaut chez cette espèce modèle en génomique. (ii) caractériser la variation phénotypique existant à différentes échelles spatiales, en mesurant de nombreux traits phénotypiques et leurs plasticités en conditions contrôlées de serre mais aussi sur un terrain expérimental de l’Université de Lille 1, (iii) identifier les traits sous sélection en utilisant trois approches : comparaison FST – QST, relations phénotype – écologie et gradients de sélection génotypiques, (iv) identifier les agents sélectifs potentiellement responsables de ces variations phénotypiques adaptatives et (v) et identifier les bases génétiques associées à la variation naturelle par une approche de GWA mapping. Il ressort qu’une importante variabilité existe pour de nombreux traits phénotypiques à une échelle spatiale large comme le monde ou la France mais également à une échelle spatiale très fine. Bien qu’une part importante de cette variation puisse être attribuée à des processus non sélectifs, une part de celle-ci serait due à des processus d’adaptation locale. Le patron d’adaptation locale révélé est très complexe et semble être la résultante de pressions de sélection emboitées variant à différentes échelles, aussi bien au niveau de la France qu’au sein d’une population, et agissant sur différents traits ou plasticités. En accord avec ce patron, les bases génétiques associées à la variation naturelle phénotypique semblent être très dépendantes de l’échelle géographique considérée.

Caractérisation multi-proxy de « poussières Sahariennes » déposées à l'actuel sur la marge Ouest africaine

/ Skonieczny Charlotte / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 25-11-2011
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
L’étude des dépôts du matériel terrigène éolien dans les archives sédimentaires de l’Atlantique Tropical Nord-Est (ATNE) contribue à documenter les changements paléoclimatiques dans cette région. Toutefois, l’interprétation de ces enregistrements est rendue difficile puisque les outils employés dans les sédiments marins pour retracer les régions sources et les systèmes de transport atmosphérique associés sont encore mal contraints. Une étude des dépôts éoliens dans le contexte climatique actuel a été réalisée sur la marge Ouest africaine dans l’objectif d’améliorer notre compréhension des traceurs. Dans ce cadre, un capteur de dépôts de particules éoliennes a été mis en place en 2006 sur la côte sénégalaise permettant d’obtenir une série temporelle de dépôts éoliens continue dont le pas d’échantillonnage est inférieur ou égal à 7 jours. La majeure partie de cette étude consiste en une analyse multi-proxy - incluant granulométrie, minéralogie des argiles et rapports isotopiques du strontium et du néodyme - des dépôts éoliens collectés entre 2006 et 2009, et à l’élaboration d’une calibration de ces traceurs en terme de provenance et de système de transport dans le contexte climatique actuel. Cette calibration a ensuite été (1) testée sur les sédiments de surface de l’ATNE puis (2) utilisée pour déchiffrer le signal terrigène éolien enregistré au cours des derniers 26 000 ans au niveau du site MD03-2705 (18°05N ; 21°09W). Ce travail de thèse contribue à évaluer dans quelle mesure cette première calibration des traceurs terrigènes éoliens à l’actuel permet d’améliorer notre compréhension du signal terrigène éolien en ATNE.

Etude de la plasticité reproductive et de la morphologie d’un copépode estuarien : comparaison intercontinentale, How an estuarine copepod could face a global warming scenario? General expectations are not always true, Multigenerational responses of life cycle traits to temperature increase in three genetically divergent populations of the copepod Eurytemora affinis, Occurence of intersexuality in a laboratory culture of the copepod Eurytemora affinis from the Seine estuary (France), Effect of peritrich ciliates as epibiont on the behavior and the mating success of the copepod Eurytemora affinis, A new species within the Eurytemora affinis complex (Copepoda: Calanoida) from the Atlantic Coast of USA with observations on eight morphologically different European populations

/ Souissi, Anissa, Souissi, Sami, Derdar, Hakim, Ballenghen, Damien, Hwang, Jiang-Shiou, Devreker, David, Alekseev, Victor R., Ben Radhia Anissa / Marine Biology, Zootaxa, Université Lille1 - Sciences et Technologies / 14-12-2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Nous avons mis au point un nouveau protocole expérimental multi-générationnel permettant d’étudier la plasticité du copépode Eurytemora affinis dans le cadre d’un scénario de changement climatique. Cette espèce cryptique a été capable de se développer à des fortes températures et/ou salinités en montrant des effets de contrôle maternel et trans-générationnels sur ses traits de cycle de vie. Compte tenu de l’importance de la reproduction, nous avons étudié la stratégie reproductive des femelles, des mâles et de leur interaction. Nous avons mis en évidence, la présence de trade-off entre la fécondité et la taille de l’œuf chez le copépode. Nous avons également montré une nette différence entre les populations transatlantiques d’E. affinis. L’analyse détaillée des rôles du mâle et de la femelle dans la reproduction des copépodes a été illustrée pour la population d’E. affinis provenant de la Seine. Nos résultats ont révélé que ; le mâle contribue activement à la reproduction puisqu’il est capable d’identifier les femelles prêtes à s’accoupler, la femelle est capable de s’accoupler avec plusieurs mâles et d’utiliser pour une même portée le matériel génétique de plusieurs pères. Il semble qu’un sex-ratio en faveur des males offre des avantages avérés à la population d’E. affinis de l’estuaire de la Seine. Les résultats de cette thèse confirment le grand potentiel de ce copépode comme modèle biologique et soulignent l’importance d’intégrer la plasticité des organismes vivants et leur capacité d’adaptation aux variations de la température ainsi que d’autres facteurs environnementaux dans le cadre des effets du changement climatique sur les écosystèmes.

Posture oculaire et référentiels spatiaux : perception d'un stimulation cutanée latéralisée

/ Bourdeaud'Hui Marc / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1991
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
aNous avons démontré que la seule position des yeux est capable d'influencer la détection d'une stimulation cutanée latéralisée. Les données ont été obtenues au cours d'une tâche de temps de réaction (TR) simple bimanuel que les sujets doivent émettre en réponse à une stimulation cutanée portée sur l'une ou l'autre de leurs chevilles. Leur posture oculaire est orientée dans la direction du territoire stimulé ou dans d'autres directions de l'hémi-espace ipsi- ou contra-latéral. Le phénomène se traduit par une réduction systématique du TR dans le seul cas où les sujets ont les yeux orientés vers la zone de stimulation. Les résultats, d'abord obtenus en situation d'obscurité, ont été confirmés par l'absence d'effets significatifs de la vision et du déplacement de la zone stimulée. Une interaction entre la posture céphalique et la posture oculaire a aussi été démontrée. L'indice cutané paraît faire l'objet d'un traitement privilégié dans le référentiel égocentré: tout ajustement postural, en modifiant l'organisation de ce référentiel, va donc influencer la détection de l'indice cutané. L'étude des variations du réflexe de Hoffmann, et de sa facilitation cutanée, en fonction de la direction du regard, n'a pas révélé d'effet de la posture oculaire au niveau spinal. Toutefois, il semble que ce résultat soit dû aux conditions expérimentales, et notamment au type de tâche mis en jeu. Ainsi, l'effet de la posture oculaire, présent en situation de détection, disparaît dès que sont privilégiés les processus d'identification par le biais d'une tâche de discrimination. Les résultats sont interprétés dans le cadre de la gestion de différents référentiels spatiaux

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10