Development, characterization and fire retardant mechanism of layer-by-layer and plasma coatings
(Développement, caractérisation et mécanisme de revêtements anti-feu élaborés par voie humide et par voie sèche)

Thèse soumise à l'embargo de l'auteur (communication intranet).
URL d'accès : http://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupver...

Auteur(s):  Apaydin, Kadir
Date de soutenance : 04/12/2014
Éditeur(s) : Université Lille1 - Sciences et Technologies 

Langue : Anglais
Directeur(s) de thèse :  Bourbigot, Serge ; Jimenez, Maude
Laboratoire : Unité matériaux et transformation (UMET)
Ecole doctorale : École doctorale Sciences de la matière, du rayonnement et de l'environnement (Villeneuve d'Ascq)

Classification : Génie chimique, technologies alimentaires
Discipline : Molécules et matière condensée
Mots-clés : Technique couche par couche
Revêtements protecteurs
Thermoplastiques -- Essais de comportement au feu
Ignifugation
Projection au plasma

Résumé : Les matériaux polymères sont utilisés dans de nombreux domaines tels que l'automobile, la construction,...etc. Comme tout polymère organiques, ils sont inflammables et doivent donc être modifiés afin d'éviter ou de retarder le départ d’un incendie. L’incorporation d’une large quantité de retardateurs de flammes dans le « cœur » du polymère est la principale voie pour ignifuger un polymère. Cette voie présente des inconvenients tels que le coût élevé, la dégradation des propriétés mécaniques. Dans ce travail de thèse, de nouveaux revêtements anti-feu ont été élaborés par l’utilisation de deux approches innovantes et originales: la méthode dite « couche par couche » (LbL) et la technologie plasma. Dans un premier temps, de nombreux revêtements anti-feu ont été développés par LbL afin d'améliorer la réaction au feu de divers substrats : tissus de polyester et de polyamide 6.6, film de polyamide 6. Déposé sur un film de polyamide 6, le revêtement anti-feu à base de poly(allylamine) et montmorillonite (PAH-MMT) présente d’excellentes propriétés au feu. Il permet de réduire la quantité de chaleur (-74%) libérée lors du test au cône calorimètre. Le mécanisme d’action de ces revêtements, en termes de résistance au feu, a été étudié. Dans la deuxième partie, un revêtement anti-feu à base de phosphore et de silicium a été développé par plasma. Ces revêtements ont été caractérisés et testés sur des films de polyamide 6 (PA6) et de polycarbonate (PC). Ce revêtement permet d’augmenter considérablement le temps d'ignition du PA6 et du PC. Finalement, nous avons scrupuleusement étudié le mécanisme d’action, en termes de résistance au feu, de ces revêtements appliqués sur polycarbonate.


Résumé (anglais) : Polymeric materials are used in many fields such as automotive, building and textile. As all organic materials, they are inherently flammable and therefore need to be modified to prevent or delay fire departure. Incorporation of significant amount of flame retardant additives is currently the main solution to fire-retard polymers. Nevertheless, this approach exhibits some limitations such as high cost, low processability and degradation of the mechanical properties. In this PhD thesis, new flame retardant coatings were developed by using two innovative and original surface treatment approaches: Layer-by-Layer (LbL) and atmospheric plasma technologies. On one hand, several hybrid LbL-flame retardant coatings were developed in order to improve the fire properties of various substrates such as polyester, polyamide 6.6 fabrics and thin polyamide 6 films. A poly(allylamine) and montmorillonite (PAH-MMT) based coating deposited onto polyamide 6 film particularly exhibits fire results as it significantly reduces the amount of fuels (-74%) released during the cone calorimeter test. The mechanism of action of this coating in term of fire retardancy was thus investigated. In the other hand, an organophosphorus silane based coating was designed by means of atmospheric plasma technology, fully characterized and tested to fire when applied on thin polymer films. This coating significantly delays the time to ignition of polyamide 6 and polycarbonate films. Finally, we carefully investigated the mechanism of action, in term of fire retardancy, of this coating applied on polycarbonate.


Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10