Risques, incertitudes et flexibilité du processus de décision et de planification des projets d’infrastructure de transport

URL d'accès : http://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupver...
https://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupve...
https://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupve...

Auteur(s):  Zembri-Mary, Geneviève
Date de soutenance : 08/12/2014
Éditeur(s) : Université Lille1 - Sciences et Technologies 

Langue : Français, Anglais
Garant ou directeur :  Ménerault, Philippe
Laboratoire : Territoires, villes, environnement et Société (TVES)
Ecole doctorale : 

Classification : Urbanisme
Discipline : Aménagement et Urbanisme
Mots-clés : Grands travaux -- Planification -- Finances
Infrastructures de transport -- Planification -- Évaluation du risque
Prise de décision
Gestion du risque
Environnement -- Évaluation du risque
Croissance urbaine

Résumé : Les risques et les incertitudes caractérisent la planification et la réalisation des grands projets d’infrastructures, qui sont par nature des projets de longue haleine. Ces incertitudes et ces risques peuvent être sociaux, politiques, financiers, institutionnels, environnementaux, etc. Une sensibilité croissante au respect de l’environnement humain et naturel des projets, des changements réglementaires, la crise économique actuelle, qui n’assure plus un recours aisé au financement public et l’usage du financement privé des projets, piloté par des banques soucieuses de leur retour sur investissement, mettent la question des risques et des incertitudes au cœur du processus de décision, de planification et de conduite des projets d’infrastructures. Cette HDR propose d’analyser les modalités d’une planification des grands projets confrontés à des risques et des incertitudes. La planification actuelle semble flexible et adaptable à des événements imprévus, à des changements de contexte ou de position des acteurs et en même temps robuste par le recours à des pratiques d’anticipation et de management des risques, à des procédures (comme la concertation) et à la contractualisation. D’un point de vue opérationnel, l’HDR analyse en quoi ces pratiques des acteurs (élus, maîtrise d’ouvrage publique et privée, associations, Etat, riverains, citoyens) permettent de limiter le risque et l’incertitude et en donne les limites. Notamment, ces pratiques génèrent-elles de nouveaux risques ? D’un point de vue théorique, l’HDR montre en quoi ces pratiques permettent d’envisager une mutation du modèle de planification de référence, le modèle collaboratif.


Résumé (anglais) : 


Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10