Une économie politique de la pauvreté énergétique : le cas du Sénégal
(Political economy of energy poverty in Senegal)

Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 08/09/2020 (communication intranet).
URL d'accès : http://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupver...

Auteur(s):  Robert, Pierre
Date de soutenance : 09/12/2016
Éditeur(s) : Université Lille1 - Sciences et Technologies 

Langue : Français
Directeur(s) de thèse :  Lallau, Benoît ; Boidin, Bruno
Laboratoire : Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé)
Ecole doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

Classification : Economie
Discipline : Sciences économiques
Mots-clés : Pauvreté énergétique
Besoins en énergie
Pauvres en milieu rural -- Sénégal
Consommation d'énergie -- Conditions rurales -- Sénégal
Politique énergétique -- Sénégal
Économie domestique -- Sénégal
Conventions (économie politique)
Capabilités

Résumé : Cette thèse livre une analyse de la pauvreté énergétique au Sénégal, dans une perspective d’économie politique. L’apport de notre recherche est de considérer que ce phénomène s’évalue selon un rapport entre des consommations énergétiques (demande effective) et des besoins en énergie (demande sociale). L’ancrage théorique institutionnaliste de la thèse nous permet d’identifier et d’articuler ces deux aspects. Dans un premier temps, avec l’Économie des Conventions nous montrons que la demande sociale en énergie peut être appréhendée au travers d’une convention de service énergétique. Cette convention dont nous étudions les évolutions sur plus d’un siècle soutient l’action de l’État sénégalais dans le secteur de l’énergie. Dans un second temps, nous mobilisons l’approche par les capabilités et celle des « sustainable rural livelihoods », afin de caractériser la demande sociale sur deux études de cas en zone rurale. Le travail empirique consiste à étudier les trajectoires de vulnérabilité et de conditions énergétiques des ménages, à travers deux enquêtes de terrain réalisées dans le bassin arachidier et dans la zone des Niayes. Nous avançons deux résultats principaux. Tout d’abord, nous montrons que ce sont les populations rurales qui sont les plus touchées par la pauvreté énergétique au Sénégal, car ces dernières sont absentes du processus politique de formulation de la demande sociale. Ensuite, nous mettons en évidence un mécanisme d’accès à l’énergie qui débute par une dégradation des ressources naturelles énergétiques, qui entraîne une institutionnalisation de la rareté et qui débouche sur une extension des rapports marchands en matière énergétique.


Résumé (anglais) : This thesis presents an analysis of the energy poverty in Senegal, from a political economy point of view. Our research aims at analyzing this phenomenon by looking at the energy consumption (effective demand) in relation with energy needs (social demand). The institutional theoretical framework of this thesis allows us to identify and articulate these two aspects: In the first instance, with the help of the Convention Economics we will show that the social demand for energy may be analyzed with the help of an energy services convention. This convention supports the state’s course of action in the energy sector. We study the dynamics of this convention through a historical analysis of the public policies for more than a century. In the second instance, we will use the Sen capabilities approach and “sustainable rural livelihood” in order to contemplate the social demand with two case studies in rural areas. The empirical work involves studying points of vulnerability and the energetic circumstances of households, thanks to fieldwork led in the groundnut basin and in the Niayes zone. We will show two main results: First, we demonstrate that the rural populations are the most affected by the energy poverty in Senegal as they are not involved in the political process formulating the social demand. Second, we show that the process of energy access starts with a degradation of the energy natural resources, leading to an institutionalisation of the scarcity and ultimately leading to an expansion of market relations.


Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10