Initiatives sociales et solidaires et territoires ruraux : études de cas dans les Hauts-de-France (bassins de vie de Bapaume, Hucqueliers, Solesmes et Wavrin)
(Social and solidarity initiatives and rural territories : case-study in the Hauts-de-France (Bapaume, Hucqueliers, Solesmes and Wavrin living areas))

Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 15/06/2019 (communication intranet).
URL d'accès : http://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupver...

Auteur(s):  Lefebvre-Chombart, Amélie
Date de soutenance : 07/12/2017
Éditeur(s) : Université Lille1 - Sciences et Technologies 

Langue : Français
Directeur(s) de thèse :  Glon, Eric ; Lescureux, Frédéric
Laboratoire : Territoires, villes, environnement et Société (TVES)
Ecole doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

Classification : Géographie et voyages
Discipline : Géographie
Mots-clés : Initiatives sociales et solidaires
Participation sociale
Territorialité humaine
Vie rurale -- Hauts-de-France (France)
Campagne -- Hauts-de-France (France)
Services de proximité -- Hauts-de-France (France)
Économie sociale et solidaire

Résumé : Les territoires qualifiés de ruraux ont connu des profonds bouleversements sociodémographiques, qui induisent des recompositions sociales importantes. L’ensemble est aujourd’hui aussi hétérogène que son contenu est devenu flou. Ce contexte interroge les voies du « vivre-ensemble » dans les arrangements qu’il nécessite au quotidien. La thèse part de cette situation pour analyser comment des initiatives sociales et solidaires construisent des appropriations et donc du territoire. A la croisée de la géographie sociale et de la géographie rurale, ce travail analyse la prise d’initiatives sociales et solidaires au sein des territoires et leur inscription au sein d’un maillage territorial. Il examine ainsi la transformation d’individus en acteurs du quotidien, et revient aux fondamentaux de l’appropriation territoriale. En s’intéressant plus spécifiquement à quatre bassins de vie choisis pour la diversité de leurs caractéristiques rurales, nous mettons en évidence des pratiques territorialisées du quotidien, reflets de sociabilités et de solidarités de proximité aux finalités non marchandes. Ce faisant, les individus peuvent s’approprier l’espace par des usages en dynamisant et développant les cercles de sociabilités : les initiatives sociales et solidaires se révèlent dans leur consubstantialité au territoire. Cette recherche explore enfin la notion de service sociosystémique territorialisé qui sous-tend la contribution des initiatives sociales et solidaires au bien-être dans son territoire. Elle s’achève par la perspective d’une évolution des initiatives en ressources territoriales, une possibilité qui dépend de la volonté des individus et des groupes.


Résumé (anglais) : The territories considered as rural have experienced deep sociodemographic disruptions which have led to major social reestablishments. As a result, the ensemble has become heterogeneous and its components unclear. The context of this study is calling out the possibilities leading to the togetherness regarding daily activities. The thesis analyzes the way social and solidarity initiatives enables the creation of appropriation and therefore territory. This study sits at the point where social and rural geography meet to examines the way the socials and solidarities initiatives, implemented within these territories, impacts upon the territory networking. Therefore the study examines the transformation of individuals into daily stakeholders and returns to the foundation of the territorial appropriation. By studying specifically four living areas specifically chosen for the diversity of their rural characteristics, we highlight daily practices at the territory level, reflecting the proximity of the non-market oriented social and solidarity initiatives. However, people can get to appropriate a place by habits and routines which create dynamic social circles and relationships. Social and solidarity initiatives are found to be inherent to territory. Finally, this study investigates the concept of socio-systemic territorial service, which underpins the contribution of social and solidarity initiatives to the overall wellness of territory. It concludes with the perspective of an evolution of the initiatives in terms of territory resources, a concept which depends on the willingness of each individual and of the groups.


Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10