International Students Migrations: An analysis of the determinants of localisation and a measure of the economic impacts
(Migrations des étudiants en mobilité : une analyse des déterminants de localisation et une mesure des impacts économiques)

Thèse soumise à l'embargo de l'auteur (communication intranet).
URL d'accès : http://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupver...

Auteur(s):  Noël, Romain
Date de soutenance : 19/05/2014
Éditeur(s) : Université Lille1 - Sciences et Technologies 

Langue : Anglais
Directeur(s) de thèse :  Ragot, Lionel
Laboratoire : Économie quantitative, intégration, politiques publiques et économétrie (EQUIPPE)
Ecole doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

Classification : Economie
Discipline : Science économique
Mots-clés : Modèle de Poisson
Modèle d’équilibre général calculable
Générations imbriquées
Étudiants -- Mobilité
Étudiants étrangers -- France
Modèles économétriques
Émiration et immigration -- Poltique publique
Économie du bien être
Capital humain
Diasporas
Réseaux sociaux
Universités -- Choix

Résumé : Cette thèse étudie les déterminants des choix de localisation des étudiants en mobilité internationale et des étudiants étrangers. Une analyse globale s’intéresse aux déterminants des migrations estudiantines vers les pays de l’OCDE. En utilisant des méthodes d’estimation présentes dans les travaux sur le commerce international (régressions de Poisson), il apparaît, en plus des déterminants traditionnels liés aux migrations de travailleurs, que la qualité de l’enseignement dans les pays de destinations soit un déterminant fort des migrations estudiantines. Par ailleurs, un effet réseau, par qualification, a été mis en évidence. Une analyse des déterminants appliquée au cas français confirme les résultats de l’étude précédente et met en évidence un effet réseau par âge ainsi qu’une forte sensibilité aux coûts supportés par les étudiants pendant leurs études (prix de l’immobilier…). Cette thèse évalue aussi les impacts macroéconomiques des migrations estudiantines sur l’économie française grâce à un modèle d’équilibre général calculable à générations imbriquées. Accueillir des étudiants internationaux pour les former représente un coût mais ce coût peut être compensé par un accroissement du stock de capital humain de l’économie se traduisant par un taux de croissance du PIB plus important. Néanmoins, l’ampleur des gains dépend de la taille des flux d’étudiants ainsi que de la part des étudiants formés en France qui intègrera le marché du travail français, une fois leurs études accomplies (taux de rétention). Les migrations estudiantines ont aussi un impact sur le financement du régime de retraite français en modifiant le ratio inactifs/actifs.


Résumé (anglais) : This thesis investigates the determinants of the localisation of international students and international students. A comprehensive analysis focuses on the determinants of student migration to OECD countries. Using estimation methods present in the literature on international trade (Poisson regressions), it appears, in addition to traditional determinants of migration of workers, that the quality of education in the destination countries is a key determinant of student migrations. Furthermore, a network effect (diaspora effect), by qualification, has been demonstrated. An analysis of determinants applied to the French case confirms the results of the previous study and highlights a network effect by age and a strong sensitivity to the costs borne by students during their studies (rental prices…). This thesis also evaluates the macroeconomic impacts of student migration on the French economy through a computable general equilibrium model with overlapping generations. Educating international students represents a cost but this cost may be offset by an increase in the stock of human capital in the economy resulting in a larger growth rate of the GDP. However, the magnitude of gains depends on the size of the students flows and on the share of the students educated in France who will integrate the French labor market, once their studies are completed (retention rate). The students migrations also have an impact on the financing of French retirement system by modifying the inactive/active ratio.


Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10