The pathway of achieving the universal health coverage in Ghana : the role of social determinants of health and “health in all policies”
(La voie à suivre pour atteindre la couverture sanitaire universelle au Ghana : le rôle des déterminants sociaux de la santé et de "la santé dans toutes les politiques")

Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 01/04/2022 (communication intranet).
URL d'accès : http://ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupver...

Auteur(s):  Asomaning Antwi, Abena
Date de soutenance : 29/03/2019
Éditeur(s) : Université Lille1 - Sciences et Technologies 

Langue : Anglais
Directeur(s) de thèse :  Boidin, Bruno ; Salle, Grégory
Laboratoire : Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé)
Ecole doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

Classification : Economie
Discipline : Science Economique
Mots-clés : Couverture sanitaire universelle
Couverture maladie universelle -- Ghana
Politique sanitaire -- Ghana
Conditions sociales -- Ghana
Économie de la santé -- Ghana
Services communautaires de santé

Résumé : Le concept de Couverture Santé Universelle (CSU) est désormais mondialement accepté comme un moyen de fournir équitablement des soins de santé aux populations. Découlant du troisième Objectif de développement durable des Nations Unies (ODD). Le Ghana, a lancé en 2003 sa propre forme de couverture sanitaire universelle en créant un Régime national d’assurance maladie et la mise en œuvre de services de santé extrahospitaliers de proximité (community-based). Cependant, après plus d'une décennie de mise en œuvre, la CSU ghanéenne a stagné. Afin de comprendre et d’expliquer ce phénomène, cette recherche examine la mise en œuvre du Régime national d’assurance maladie ghanéen du point de vue des déterminants sociaux de la santé. Il étudie ses implications pour la croissance (en termes d’inscription et de renouvellement) dans le cas où le principe complémentaire de promotion de la santé dans toutes les politiques publiques, pour prendre en compte le rôle des déterminants sociaux de santé. L’étude repose sur une méthode essentiellement qualitative, complétée par des données quantitatives. L’analyse permet de soutenir empiriquement l’argument d’une meilleure prise en compte des déterminants sociaux de santé au Ghana. La recherche montre également que l’existence d’une tension entre une approche purement volontaire de la mise en œuvre de la Couverture Santé Universelle et l’approche quasi obligatoire adoptée au Ghana. En conclusion, la recherche montre que la stratégie actuelle adoptée par le Ghana, n’est pas financièrement soutenable.


Résumé (anglais) : The Universal Health Coverage (UHC) has become a globally accepted concept and medium of providing healthcare to populations equitably and it’s a goal from the third Sustainable Development Goals (SDG), to be achieved by 2030. It has been described as one of the most progressive concepts to transform lives. Ghana in 2003 initiated its own form of the UHC through the establishment of the National Health Insurance Scheme (NHIS) and the continuation of the Community Health-Based Planning and Services (CHPS) implementation. It was a political decision which brought together different interest groups. The implementation of this decision saw healthcare expenditure shoot up to 10.6 percent as a share of Gross Domestic Product (GDP) in 2007. After more than a decade, the UHC (NHIS) has stagnated in growth. This study looks at the NHIS’ implementation from the point of view of the Social Determinants of Health (SDH) and what it could mean for growth if the Health in All Policies (HiAP) concept was applied. Through the use of Kingdon’s theoretical framework in terms of multiple-streams framework and agendas, alternatives and public policies, the policy process and environment are assessed. The research method used was qualitative case study. Some of the research outcomes were that there are undercurrents of tensions existing between a purely voluntary approach to the implementation of the UHC policy and the quasi-compulsory approach adopted by the country. In conclusion, the research finds that financially, it is not feasible to continue with the current strategy. There is the need to seek better institutional complementarities in pursuant of the UHC and adoption of the SDH.


Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10