• 36 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Contribution à l'étude géodynamique du système orogénique varisque

/ Averbuch Olivier / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Le thème central de cette Habilitation à Diriger des Recherches concerne la géodynamique de la chaîne varisque (ou hercynienne)(380-305 Ma BP). La lithosphère continentale d’Europe occidentale, et a fortiori de la France, a été structurée de façon primordiale lors de cet événement orogénique majeur au cours du Paléozoïque supérieur lors de la collision entre un bloc continental septentrional (la Laurussia, résultat de l’assemblage entre Avalonia, Baltica et Laurentia) et un ensemble continental méridional (le Gondwana), préalablement soudé au bloc continental armoricain. Cet assemblage continental, initiateur du méga-continent Pangéen à la fin du Paléozoïque, a imprimé la configuration thermo-mécanique de base de la lithosphère ouest-européenne, qui a, depuis lors, contrôlé l’histoire géologique de nos régions. Cet héritage orogénique est particulièrement explicite dans le Nord de la France qui localise le front de déformation septentrional de la chaîne varisque. A la lumière des études menées sur la marge nord du Bassin de Paris et sur son substratum, impliqué dans le système orogénique varisque septentrional, les travaux, présentés ici, se proposent d’apporter une nouvelle vision de la géodynamique de la chaîne, depuis sa surrection jusqu’à son affaissement à l’orée du Mésozoïque. De façon plus précise, la géodynamique de la chaîne a été abordée suivant 3 axes de recherche principaux: (1) le premier concerne l’évolution tardive de la chaîne (classiquement appelée tardi-varisque) et son impact sur l’évolution des bassins de couverture dans le nord de la France ; ce volet a été abordé à deux échelles différentes avec d’une part, les relations à grande échelle entre la formation du Bassin de Paris et les processus orogéniques tardifs visant à faire disparaître la racine lithosphérique de la chaîne (le phénomène de délamination lithosphérique), et d’autre part, l’influence à une échelle régionale, des zones de chevauchements varisques sur la localisation des failles activées lors de la mise en place des dépôts de la fin du Paléozoïque et du Mésozoïque et de leur déformation lors de la phase de compression tertiaire péri-alpine (la phase dite « d’inversion » tertiaire) ; (2) le second concerne la dynamique du front de chaîne varisque septentrional dans le nord de la France, entre le Boulonnais à l’ouest et les Ardennes à l’est ; deux volets ont été plus particulièrement explicités : le style spécifique du front chevauchant par rapport aux modèles classiques des fronts de chaîne et la segmentation latérale et la courbure du front de la chaîne dans le nord de la France. Nous proposons, en particulier, un nouveau modèle de front de chaîne (le modèle de « zone triangulaire frontale profonde ») impliquant l’existence de rétrochevauchements profonds dans l’avant-pays brabançon. Du point de vue de la segmentation latérale du front de chaîne et de sa courbure à toute échelle, nous soulignons l’impact important exercé par l’héritage structural, en particulier associé à la configuration initiale de la marge rhénohercynienne antérieurement à sa déformation au sein du prisme orogénique varisque ; (3) le dernier axe, d’échelle plus globale, concerne l’impact de la phase précoce de surrection de la chaîne varisque sur l’évolution des environnements terrestres et du climat au Dévonien supérieur (période Frasnien-Famennien). Cet axe, un peu marginal par rapport aux deux autres qui ont un ancrage fort à l’université de Lille depuis assez longtemps, fait appel à une étude intégrée de la géodynamique couplée, interne et externe, au cours de la mise en place des premiers reliefs varisques et de ce fait, intègre des données assez larges concourrant à la compréhension du système Terre à grande échelle (reconstitutions paléogéogéographiques et paléotectoniques, géochimie, magnétisme environnemental, modélisation du cycle du carbone). Il est proposé que l’épisode de surrection du relief (phase transitoire d’environ 1-2 Ma) au cours du Frasnien supérieur ait induit une déstabilisation rapide du cycle du carbone à travers l’intensification de l’érosion continentale et de l’altération chimique associée conduisant à une chute drastique de la teneur en CO2 atmosphérique et au final à un refroidissement sévère et durable du climat à partir du Dévonien supérieur.

Dynamique non linéaire et fibres à cristal photonique

/ Bouwmans Géraud / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les travaux présentés traitent à la fois de dynamique non-linéaire et de fibres à cristal photonique.Dans un premier temps, je présenterai brièvement certains des résultats obtenus lors de l’étude de la dynamique de deux microlasers couplés par proximité. J’aborderai notamment le fait que ces études ont mis en évidence la nécessité d’introduire un coefficient de couplage complexe entre les deux lasers alors qu’il était pris jusque là purement réel et négatif dans la littérature. Une explication simple de cette origine complexe sera donnée et une méthode permettant de déterminer expérimentalement ce coefficient sera succinctement présentée. J’aborderai ensuite une partie de mes travaux sur les fibres de nouvelle génération présentant une gaine microstructurée appelées aussi fibres à cristal photonique.- Je développerai ici plus particulièrement la thématique des fibres à cœur solide guidant par effet de Bandes Interdites Photoniques (BIP). Après avoir rappelé le contexte ainsi que la motivation de mes travaux, je discuterai tout d’abord du mécanisme de guidage dans de telles fibres ainsi que des propriétés générales qui en découlent. En particulier une explication simple du diagramme de bande associé à ces fibres sera présentée. Cette interprétation permettra de comprendre certaines des propriétés de nouvelles fibres que nous avons développées, notamment des fibres dites hybrides qui contiennent non seulement des inclusions de haut indice par rapport à la matrice mais aussi des inclusions de bas indice. J’aborderai également la question de l’importance de la périodicité dans de telles structures.- Parallèlement, je présenterai succinctement quelques uns de nos résultats marquants comme la réalisation des premières fibres BIP à cœur solide à faibles pertes, des premiers réseaux de Bragg efficaces dans ce type de fibre, ou encore du design des premières fibres guidant à grandes longueurs d’onde par réflexion totale interne et à courtes longueurs d’onde par BIP. Ces dernières fibres permettent de satisfaire pour la première fois la condition d’accord de phase nécessaire pour la génération de second ou troisième harmonique entre deux modes de profil proche d’une gaussienne.- Enfin je terminerai par une présentation et une discussion de résultats expérimentaux et numériques obtenus en optique non linéaire que ce soit lors du contrôle de l’extension spectrale d’un supercontinuum généré dans une fibre hybride ou lors de l’étude, également dans ce type de fibre, de la dynamique de l’auto-décalage fréquentiel solitonique induit par effet Raman.

Utilisation d'invertébrés pour la caractérisation des milieux : 2 cas concrets

/ Breleur Delphine / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
La reconquête et la requalification des friches industrielles et la restauration de la qualité des milieux sont des objectifs majeurs de la région Nord-Pas–de-Calais. Le présent travail comporte deux parties indépendantes recouvrant ces aspects. La première partie concerne une approche écologique menée sur des anciens bassins de décantation de l’usine Beghin-Say (Thumeries, Nord) situés en milieu forestier, acquis par le Conseil Général du Nord et restaurés en site ornithologique. Ce site a obtenu le statut de Zone de Protection Spéciale pour les oiseaux (ZPS) et le Conseil Général a entrepris d’élaborer un document d’objectifs visant à assurer une gestion durable du site. La question posée était de déterminer si la fréquentation du site par les oiseaux et notamment le grèbe à cou noir était liée à la richesse en plancton et benthos de ces plans d’eau. Le travail a donc consisté à réaliser un inventaire des invertébrés et du plancton des bassins en vue d’acquérir les éléments utiles en matière d’aménagement du site. La seconde partie du travail présenté est une approche écotoxicologique effectuée en préambule à la réalisation du programme de recherche PHYTENER (soutenu par l’ADEME) visant pour partie à évaluer l’efficacité de procédés de remédiation pour l’immobilisation de métaux lourds dans des sols situés à proximité de l’ancien site métallurgique Métaleurop à Noyelles-Godault (Pas-de-Calais). Le travail a consisté à déterminer la toxicité de lixiviats de sols contaminés au moyen de deux approches : 1) un test de toxicité normalisé : le test Microtox ; 2) une approche expérimentale fondée sur la mesure de l’altération de lysosomes des cellules du milieu intérieur du ver oligochète Eisenia fetida.

Approche physiologique de l’étude du stress bactérien

/ Chihib Nour-Eddine / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Le stress et la notion de stress sont liés aux conditions hostiles auxquelles sont confrontés les êtres vivants dans les différents écosystèmes qu’ils occupent. Le stress est associé à la notion d’adaptation car la perturbation de l’équilibre biologique nécessite le rétablissement de l’homéostasie. Chez les bactéries, un stress est l’état physiologique dans lequel se trouve le microorganisme lorsqu’il est soumis à un traitement sublétal ou lorsqu’il se trouve dans un environnement défavorable. L’étude du stress microbien est un axe de recherche d’intérêt, comme en témoigne le nombre de publications scientifiques. L’utilisation des mots clefs « bacterial stress » dans le moteur de recherche Scopus fait sortir rien que pour l’année 2010, 1304 articles. Les thèmes de recherche couvrent plusieurs champs disciplinaires comme la microbiologie environnementale, la microbiologie alimentaire et médicale et la biotechnologie. L’objectif majeur des travaux est la compréhension et la caractérisation des mécanismes de la réponse adaptative des microorganismes sous conditions hostiles. C’est dans ce contexte que je présenterai la contribution de mes travaux de recherche dans ce domaine. Ceux ci s’articuleront autour de l’étude de : - La réponse physiologique aux stress thermiques et à l’addition de nisine de Pectinatus frisingensis bactérie anaérobie stricte d’altération de la bière - La réponse adaptative à des stress salins et de température chez des souches de collection et de souches isolées du saumon fumé de Listeria monocytogenes - L’effet de la privation nutritionnelle, des traitements thermiques et l’adition de sel chez Aeromonas hydrophila, une bactérie considérée comme un pathogène émergent - La réponse adaptative aux changements de la température et l’addition de sel chez différentes espèces d’Aeromonas : A. hydrophila, A. caviae, A. sobria.

New collaborative approaches for bin-packing problems

/ Clautiaux François / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Nous décrivons de nouvelles modélisations et des approches de résolution que nous appliquons à des problèmes de découpe et de conditionnement. Les structures « simples » des problèmes de bin-packing et de sac à dos font que ces problèmes NP-difficiles font partie des plus étudiés dans la littérature de recherche opérationnelle. Ils ont été notamment à la base de nombreuses contributions concernant les algorithmes d'approximation ou la programmation en nombres entiers. Il apparaît clairement que les méthodes développés pour ces problèmes ont des répercussions pour de nombreuses applications en optimisation combinatoire, ce qui justifie la très abondante littérature dont ils font l'objet. Au cours de notre travail, nous avons mobilisé des résultats provenant de plusieurs disciplines au sein de la communauté optimisation à l'aide de modèles originaux.- Nos travaux utilisent en effet des résultats de programmation mathématique, programmation par contraintes, méta-heuristiques, programmation dynamique et de théorie des graphes. Ces méthodes sont utilisées dans des méthodes collaboratives qui reposent très fortement sur nos nouveaux modèles. Nous avons tout d'abord travaillé sur des méthodes de décompositions et des méthodes méta-heuristiques basées sur des stratégies dite d'oscillation. Ces techniques ont été validées sur des problèmes de packing avec différents types de conflits. Une autre famille de contributions concerne les fonctions dites dual-réalisables, qui permettent d'obtenir des évaluations par défaut rapides pour plusieurs problèmes de packing, et d'améliorer des coupes en programmation en nombres entiers. Nous proposons aussi des modèles originaux pour des problèmes de placement en deux dimensions.- Ces modèles donnent lieu à des techniques hybridant techniques de programmation par contraintes et recherche opérationnelle. Toutes nos contributions sont validées de manière théorique (classes de complexité, preuves de dominance) et pratique (expérimentation et comparaison avec les meilleures méthodes de la littérature). Elles donnent lieu à de nombreuses perspectives pour la résolution de problèmes de packing et pour la mise en place de méthodes collaboratives.

Anatomie, phylogénie, systématique, paléoenvironnements et paléobiogéographie des tétrapodes dévoniens et des sarcoptérygiens non-tétrapodes du paléozoïque à l'actuel

/ Clément Gaël / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les sarcoptérygiens sont actuellement représentés par trois groupes : les actinistiens (ou coelacanthes), les dipneustes et les tétrapodes (lissamphibiens, archosauriens, lépidosauriens, chéloniens et mammifères). Les relations phylogénétiques entre ces trois groupes de sarcoptérygiens actuels sont encore un sujet de vives polémiques. Les sarcoptérygiens ichtyens incluent également de nombreux et importants groupes fossiles : onychodontides, rhizodontides, ostéolépiformes, elpistostégaliens et porolépiformes. Il est notable que tous les représentants les plus plésiomorphes des sarcoptérygiens sont datés du Silurien terminal et du Dévonien inférieur (Paléozoïque moyen).- De nouvelles technologies [ex : la tomographie assistée par ordinateur (CTscan), synchrotron, etc.], et la puissance des nouveaux logiciels (ex : de modélisation 3D ou de reconstruction phylogénétique) permettent aujourd’hui d’accéder à des données anatomiques fossiles inédites et de les traiter de façon optimale dans un contexte d’études phylogénétiques. Les programmes pluridisciplinaires récemment mis en place (PICS, ECLIPSE, ANR, etc.), qui réunissent les meilleures compétences pour les études sédimentologiques et les études de la faune et de la flore associées aux sarcoptérygiens dévoniens, permettent d’apprécier le mode et les conditions de vie de ces animaux afin d’envisager les pressions de sélection impliquées dans des processus évolutifs majeurs, tel que ceux qui ont présidé à l'émergence des tétrapodes et la terrestrialisation. Principaux axes de recherche :I. Diversification des Dipnomorphes au Paléozoïque.- Les descriptions de structures endocrâniennes de taxons sarcoptérygiens du Dévonien inférieur par les techniques d'imagerie 3D (tomographie X) permettent de mettre en évidence de nouveaux caractères anatomiques. Les morphotypes ancestraux des différents clades de sarcoptérygiens peuvent ainsi être distingués, ainsi que la mise en place de spécialisations précoces. II. Emergence et environnements des premiers tétrapodes La récente découverte d’un site à tétrapodes dans le Famennien de Belgique et l’étude de sa richesse en fossiles (vertébrés, invertébrés et plantes) et en données environnementales permettent de mieux comprendre l’écologie des premiers tétrapodes et d'avancer des hypothèses sur les pressions de sélection impliquées dans l'apparition des innovations anatomiques qui accompagnent ou conditionnent la sortie des eaux chez les vertébrés.- Les comparaisons des sites à tétrapodes dévoniens, au sein du paléocontinent Euramérique, et avec ceux du Gondwana, autorisent des interprétations paléobiogéographiques inédites. III. Histoire évolutive des coelacanthes. Les études anatomiques de nouveaux fossiles de coelacanthes et dipneustes ont permis d'affiner les phylogénies et de mieux comprendre leurs régimes alimentaires. L'étude anatomique du coelacanthe actuel Latimeria chalumnae par des techniques médicales non invasives (scanner et IRM) mettent en évidence une allométrie de croissance entre l'encéphale et la cavité endocrânienne, sans doute liée aux mouvements du joint intracrânien, ainsi que la présence d'un poumon vestigial modifié en organe de flottabilité.

Nouveaux oxydes et oxyfluorures de métaux de transition : synthèses, cractérisations et applications potentielles comme matériaux de cathodes pour SOFC

/ Daviero Sylvie / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Dans le cadre de la quête de nouveaux matériaux en vue d’applications spécifiques, notamment en tant qu’électrodes pour piles à combustible à oxydes solides (SOFC), nous avons recherché de nouveaux oxydes ou oxyfluorures contenant un métal de transition à valence mixte et/ou à des degrés d'oxydation inusuels. La présence de sous couches d incomplètes sur l'élément de transition et la coexistence d’un même, ou de différents éléments de transition à divers degrés d’oxydation, confère souvent à ces matériaux des propriétés physiques remarquables : semi-conductivité, conductivité métallique, conductivité ionique, supraconductivité ou encore magnétique… Dans tous les cas, la stabilisation difficile de ces composés passe souvent par des voies de synthèses qui s’éloignent des conditions d’équilibre rencontrées dans les synthèses solides-solides classiques. Pour les atteindre, il est donc nécessaire de trouver des chemins réactionnels plus complexes en modifiant les réactivités. Pour cela, il est possible de déplacer les équilibres en agissant sur les Pressions, Température… ou les milieux (solubilité…). Nous avons donc diversifié les modes de synthèses (solide-solide, sous pression, atmosphère contrôlée, sels fondus, hydrothermale …) pour étudier différents systèmes à base de strontium ou baryum associés à un élément de transition tel que le ruthénium, le fer, le cobalt, le nickel ou le manganèse…. Nous avons pu mettre en évidence et caractériser de nouveaux composés que nous présentons ici. Certains comme Sr4PbPt4O11 présentent des structures totalement originales, mais un grand nombre d’entre eux peuvent être considérés comme dérivés de la famille des pérovskites hexagonales. Certains de ces matériaux, comme Ba2Co9O14, présentent des propriétés de conduction électronique, associées à la présence de lacunes d’oxygène qui induisent aussi une possible conduction ionique. Cette conduction mixte iono-électronique (MIEC) en fait de bons candidats pour les applications matériaux de cathode pour SOFC et nous avons réalisé leurs caractérisations électrochimiques en ce sens. Ces matériaux montrent un comportement très prometteur et leur étude est détaillé dans ce rapport.

Influences de la microstructure sur les propriétés mécaniques et hydrauliques des matériaux poreux cohérents

/ Davy Catherine A. / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Mes principaux travaux concernent les performances mécaniques et la durabilité des matériaux poreux cohérents, en relation avec leur microstructure. L'approche, qui s'intéresse aux phénomènes physiques responsables de l'état microstructural, est essentiellement expérimentale, et en lien avec différents contextes industriels. Les milieux poreux sont caractérisés par un couplage entre le squelette solide et le (ou les) fluide(s) présents dans leur réseau poreux, ce qui justifie l'évaluation de leurs performances par l'approche poro-mécanique [Coussy-2004]. La durabilité est évaluée par les capacités de transport advectif au travers du réseau poreux capillaire, c'est-à-dire par la perméabilité, dont la mesure au laboratoire peut aller jusqu'à des valeurs très faibles (10-21m2).- Dans le contexte du stockage à long terme des déchets nucléaires radioactifs (confié à l'ANDRA par l'Etat français), la problématique est d'assurer une barrière étanche au sein de tunnels creusés dans une roche argileuse très peu perméable (l'argilite), consolidés par des bétons spécifiques et bouchés par des matériaux reconstitués (en particulier, l'argile gonflante qu'est la bentonite). J'ai contribué à la mise en évidence de la recicatrisation de l'argilite macro-fissurée (après excavation) sous l'effet d'une circulation d'eau (telle que celle présente in situ). Le transport advectif de gaz diminue également fortement sous l'effet d'un chargement mécanique de confinement (pression hydrostatique). Une cicatrisation similaire a été observée à l'interface entre argilite et bentonite, à partir d'une maquette reconstituée.- Les pressions d'entrée de gaz au travers de l'argilite intacte ou recicatrisée, ou encore à l'interface argilite/bentonite recicatrisée, ont également été identifiées. Suite à cela, un modèle numérique thermo-hydro-poro-mécanique couplé a montré que le passage de gaz au travers de l'argilite intacte ne se fait pas de façon homogène, mais a plus à voir avec un phénomène de capillary fingering (digitation capillaire) au travers de passages potentiellement instables dans le réseau poreux. Certains grès sont des réservoirs de gaz naturel. Dans le cadre d'un partenariat GDF/Suez, il s'est agi de caractériser l'évolution des propriétés de transport advectif (perméabilité) de ces grès en fonction du confinement, du degré de saturation en eau et de la morphologie du réseau poreux, dans le but d'aider à améliorer l'extraction de gaz. Pour les matériaux à matrice cimentaire, quatre types de modifications microstructurales ont été étudiées : 1) une substitution partielle des agrégats siliceux de mortiers normalisés par des fines calcaires ou par des sédiments pollués traités (procédé Novosol, Solvay S.A.), dans le contexte de la valorisation de déchets dans les matériaux structuraux ; 2) un traitement thermique de mortier normalisé jusqu'à 150, 200, 300 ou 400°C suivi d'un chargement mécanique, pour représenter des cas concrets d'incendie de tunnel ; 3) une sollicitation couplée, thermique et mécanique, de mortier et de bétons CERIB/ANDRA ; 4) la lixiviation de coulis de ciment, qui est une attaque chimique liée à la dissolution de CO2 dans l'eau interstitielle, dans la perspective de la séquestration de CO2, envisagée au sein d'anciens puits de pétrole (partenariat Total S.A.).- Dans le cas 1) de la substitution par des fines (les sédiments en comportent également), j'ai mis en évidence des modifications de l'ITZ (Interfacial Transition Zone) entre agrégat et pâte de ciment, expliquant (au moins en partie) l'amélioration des performances mécaniques et hydrauliques des mortiers substitués. Dans les cas de traitement thermique 2), nous avons montré que, sous confinement élevé, une proportion de pores connectés par la micro-fissuration (due au traitement thermique), se referme de façon irréversible et provoque une diminution du module de compressibilité Ks du squelette solide. Dans le cas 3) de sollicitation couplée thermique+confinement, nous avons mis en évidence l'apparition d'un effet bouchon, et démontré par thermogravimétrie qu'il était dû en partie, au-dessus de 200°C, à l'apparition, dans le réseau poreux, d'eau (vapeur) initialement liée dans les C-S-H.- L'objectif du projet ANR CHAMEAU était d'apporter une meilleure connaissance des transferts d'eau au sein des piles à combustibles à hydrogène de type PEMFC. Dans ce cadre, j'ai contribué à identifier expérimentalement les propriétés de transport advectif en régime diphasique (gaz+eau) des membranes GDL (Gas Diffusion Layers), faites de feutre de carbone graphite partiellement enduit de PTFE.

Approche RMN méthodologie et applications à l’étude structurale de phosphates cristallisés et amorphes

/ Delevoye Laurent / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
La Résonance Magnétique Nucléaire à l’état solide est une méthode de caractérisation structurale qui permet de sonder l’environnement local d’un noyau de spin non nul, au travers de la mesure des interactions subies par ces mêmes noyaux. Les développements méthodologiques, en augmentation depuis plusieurs décennies, sont arrivés à maturité de sorte qu’ils s’associent aujourd’hui de plus en plus à l’étude structurale de matériaux dans de nombreux domaines de la chimie. Mes travaux de recherche sont d’ailleurs à la frontière de la méthodologie en RMN des solides et des applications, dans le but de mieux appréhender les propriétés des matériaux. Les noyaux quadripolaires, en nombre dans les matériaux inorganiques, sont un des sujets principaux d’études en méthodologie et constituent le cœur de ma recherche en RMN, résumée dans ce manuscrit. Dans une première partie, je présente le développement d’une nouvelle séquence de découplage de noyaux quadripolaires, permettant d’augmenter de façon significative la résolution des spectres, notamment pour le phosphore dans des systèmes cristallisés en chimie du solide. Ce découplage multi-pulses non synchronisé avec la période de rotation de l’échantillon, évite en grande partie le recouplage de l’interaction dipolaire, tout en découplant de façon efficace l’interaction scalaire, pour conduire à des gains en résolution d’un facteur 4 ou plus. Ce chapitre est ponctué de quelques exemples permettant de démontrer l’interêt d’une telle séquence, sur des sytèmes phosphates mais aussi dans une première approche sur des systèmes greffés. Dans une deuxième partie, j’aborde les possibilités offertes aujourd’hui d’associer un calcul des paramètres RMN sur les bases de la chimie quantique, à l’approche expérimentale. Je montre notamment la convergence des 2 approches par l’étude de l’oxygène-17 de phosphates cristallisés pour déduire des règles simples permettant de relier les paramètres quadripolaires à l’environnement local du noyau. Par la suite, l’étude d’un système vitreux simple démontre comment dynamique moléculaire et DFT permettent de vérifier un modèle étendu de distribution des paramètres quadripolaires, en lien direct avec la géométrie locale autour des oxygènes. Enfin, je finirai par exposer mes projets en insistant sur les relations à maintenir entre méthodologie et étude par RMN de systèmes réels. En particulier, je montrerai, à partir de résultats récents en catalyse hétérogène, comment l’ensemble des outils RMN ouvre de nouvelles voies d’exploration de la structure locale de systèmes greffés sur surface, notamment pour proposer des modèles de réactivité dans ces matériaux.

Optimisation et gestion des risques en santé

/ Di Pompeo Christophe / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Pour répondre au besoin du monde de la santé d’évoluer dans un environnement de plus en plus maîtrisé, la gestion et l’optimisation des risques en santé est au cœur des préoccupations des professionnels de santé. Deux approches de cette gestion, approches parallèles et complémentaires, coexistent. La première approche est une approche technique de la gestion des risques : ce sont par exemple les différentes vigilances ou encore les règles de manipulation de certains matériels. Généralement, face à ces risques techniques, il est possible d’édicter des procédures, opposables à tous, dont l’objectif est de maîtriser au mieux le risque en limitant au maximum l’aléa qui pourrait découdre d’une interprétation individuelle d’un geste ou de la mise en œuvre d’une technique. La seconde approche est spécifique aux sciences de la vie en général et à la santé en particulier. Il s’agit d’une gestion des risques inhérente au monde du vivant.- En santé, pour limiter un risque ou pour optimiser un soin on édictera de bonnes pratiques qui seront le fruit d’une réflexion partagée, d’un consensus, à un moment donné, par un ensemble de professionnels spécialistes de la question. Ces bonnes pratiques sont édictées à un moment donné et doivent être réévaluées régulièrement en fonction de l’avancement des connaissances. En matière de gestion du risque en santé il existe un réel aléa lié à la connaissance à un moment donné. Si l’on prend la définition de la santé au sens large, l’aléa peut évidemment être lié à la connaissance médicale du moment mais également à des phénomènes sociaux, sociétaux, organisationnels et logistiques. Les recherches que j’ai menées et que je mène, ont pour finalité la gestion et l’optimisation des risques en santé par une amélioration de la connaissance qui réduit l’aléa dans la décision médicale.- L’aléa est réduit par une meilleure évaluation des systèmes, évaluation qui peut être le fruit d’utilisation ou d’élaboration d’outils spécifiques mais qui la plupart du temps est le fruit de l’utilisation des méthodes statistiques ainsi que des méthodes de modélisations mathématiques. Dans tous les cas l’appréhension des problématiques est une appréhension multicritère parce que dans le monde du vivant plus qu’ailleurs il y a interaction entre les différents éléments. Au final, ces recherches doivent permettre aux professionnels de santé d’adopter le meilleur comportement face à un risque identifié.

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10