• 39 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 21 à 30
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Le regard socio anthropololgique dans le champ de la santé : traditions, apports et ouvertures

/ Vega Anne / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 06-10-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Mes travaux, réalisés à l’EHESS, au CERMES-CNRS et à l’UPO, se rattachent aux recherches empiriques conduites en sociologie de la santé et du travail. L’approche monographique du travail infirmier à l’hôpital, développée lors de mon doctorat, a été complétée par d’autres ethnographies portant sur les pratiques et les usages de la santé et plus précisément sur la relation médecin malade. Ce regard global, dans la longue durée, m’a permis de continuer à dévoiler ce qui est caché (Schwartz, 1990 ; Bataille, 2013) et à repenser les frontières communément admises entre les acteurs (Cuche, 2010). J’ai d’abord mis à jour des processus communs d’apprentissage « sur le tas » des professionnels de la santé et leurs recours à des modèles et à des croyances culturellement orientés (« bon » et « mauvais » malade, positivisme, tabou à l’égard de la mort) ; la rencontre à titre personnel avec la maladie grave ayant toujours un impact important sur les actions des soignants. Ces dimensions collectives et ces expériences individuelles influencent en grande partie la décision et le jugement médical, comme je l’ai démontré ensuite, en analysant les pratiques de prescription médicamenteuse en médecine générale. Cependant, l’utilisation en France de nombreux produits dont l’efficacité n’a pas été démontrée s’explique également par une tradition d’autonomie médicale et par un manque de contrôle étatique des multiples stratégies des firmes pharmaceutiques d’une part. D’autre part, les socialisations primaires de chaque praticien prescripteur – les valeurs transmises au sein de leurs familles- font la différence en termes de niveau et de contenu des ordonnances. Les médecins se distinguent entre eux selon le statut qu’ils accordent au soigné, une partie importante des enquêtés jugeant toujours ce dernier comme peu responsable et « malléable» lorsqu’il est issu de milieux sociaux populaires. Les résultats de mes travaux sur les soignés, menés également en Centres de Lutte Contre le Cancer, soulignent d’autres permanences dont la faible contestation du pouvoir médical en France et le triple « travail » palliatif du patient (Strauss, 1982). Mon premier axe de recherche visera à poursuivre mes recherches sur le cancer en hôpital public, où se concentrent la plupart des patients précaires, afin de mieux analyser les origines des inégalités sociales de santé, en lien avec la manière dont ils sont recrutés et appréhendés par les professionnels. Il s’agira également de poursuivre un travail au sein d’équipe pluridisciplinaire, en mobilisant « de nouveaux acteurs autour des professions médicales » (Castra et Cresson, 2012) dans la lignée des travaux d’Anne-Chantal Hardy, avant d’investiguer d’autres terrains à des fins comparatives (à la Réunion et en Suisse). [...]

Chimie organométallique et organique pour la catalyse homogène racémique et asymétrique

/ Michon Christophe / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 29-09-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Après un bref résumé des activités de recherches antérieures du candidat sur les années 2000-2008, le manuscrit de cette HDR présente une synthèse des travaux effectués par le candidat depuis 2009 à l’Unité de Catalyse et de Chimie du Solide (UCCS), dans l’axe « Catalyse et Chimie Moléculaire » et l’équipe « Catalyse, Chiralité et Chimie Fine ». Les recherches effectuées combinent la chimie organométallique et organique pour la catalyse homogène racémique ou asymétrique. L’objectif est la synthèse efficace, propre et sélective, de différentes molécules d’intérêt pour la chimie fine et la pharmacie. Une attention particulière est portée sur l’étude du mode d’action des catalyseurs homogènes développés par le biais d’expériences et analyses. Le projet de recherche principal développe des méthodes de synthèses d’amines sélectives et/ou asymétriques par des réactions d’hydroamination inter− et intra−moléculaires d’alcènes activées ou non, en utilisant des catalyseurs organométalliques à base de métaux comme le cuivre et l'or. Dans le prolongement de ces travaux, un projet collaboratif en synthèse organique assistée par catalyse homogène organique, ou organocatalyse, porte sur la synthèse asymétrique de différentes amines cycliques d’intérêt comme les isoindolinones et les pipéridones. Un autre projet de recherche concerne la réaction d’alkylation allylique asymétrique catalysée au palladium de morpholinones et lactames. Des intermédiaires intéressants dans l’élaboration de composés d’intérêt biologique ont été obtenus. Enfin, un dernier projet de recherche étudie la réduction catalytique de diverses insaturations carbone-carbone et carbone-hétéroatome. Des réactions d’hydrosilylation catalysées à l’iridium sont étudiées et permettent la réduction rapide et efficace de différents composés insaturés en utilisant de faibles charges de catalyseur et des conditions douces. Le manuscrit de cette HDR est complété par un curriculum vitae du candidat et une présentation de ses collaborations et projets scientifiques futurs.

Application des outils de la chimie quantique et apport de la spectroscopie de Résonance Paramagnétique Électronique pour la caractérisation structurale et dynamique d'architectures moléculaires

/ Orio Maylis / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 26-09-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les travaux qui seront présentés dans le cadre de cette soutenance sont dédiés à l'application des outils de la chimie quantique tels que ceux basés sur la Théorie de la Fonctionnelle de la Densité (DFT) et à l'apport de la spectroscopie de Résonance Paramagnétique Électronique (RPE) pour la caractérisation structurale et dynamique d'architectures moléculaires relevant du domaine de la chimie bio-inorganique. Ces activités de recherche concernent l’étude aussi bien sur le plan théorique que sur le plan expérimental de systèmes à couches ouvertes (composés organiques et inorganiques) pour des applications en biologie, en environnement et en catalyse. L’objectif principal de mes travaux est de déterminer les spécificités structurales (paramètres géométriques et électroniques) et dynamiques (observables magnétiques et spectroscopiques) des entités concernées dans le but de déterminer les conditions optimales pour réaliser les meilleurs systèmes modèles en termes de réactivité et d'activité catalytique. Ces travaux visent également à la mise en place de relations du type «structure-propriété-activité» dont les objectifs sont multiples : prédiction de structures, utilisation comme sonde structurale (dans les enzymes) et conception de nouveaux systèmes (pour la catalyse ou la biochimie). L’utilisation couplée des méthodes théoriques à celles de spectroscopies RPE en ondes continues et impulsionnelles pour les études de systèmes d'un point de vue macroscopique s'avère être une approche pertinente pour identifier des espèces inconnues, rationaliser leurs propriétés moléculaires et définir des corrélations magnéto-structurales. La présentation orale synthétisera l'essentiel des travaux de recherche que j'ai menés depuis mon doctorat et que j'ai poursuivis depuis mon intégration en 2010 au Laboratoire de Spectrochimie Infrarouge et Raman. La première partie présentera les développements méthodologiques qui ont été réalisés pour modéliser et prédire les propriétés magnétiques et spectroscopiques de systèmes polynucléaires à base de métaux de transition. Dans la seconde partie, je détaillerai les différentes études que j'ai effectuées sur des systèmes relevant du domaine de la chimie bio-inorganique. Je montrerai l'intérêt de l'utilisation d'une approche couplant théorie et expérience pour caractériser des systèmes complexes. Dans la troisième et dernière partie, j'aborderai les perspectives et extensions que je compte apporter à ces différents travaux. Je développerai les différents projets qui seront menés par la suite et qui utiliseront aussi cette double approche ainsi que certains des développements méthodologiques.

Développement de catalyseurs à base de métaux atoxiques pour la polymérisation des diènes, des oléfines et des esters cycliques

/ Bonnet Fanny / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 17-07-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les travaux de recherche présentés sont centrés sur l’élaboration et la caractérisation de catalyseurs de polymérisation à base de lanthanides ou de métaux du groupe III pour la polymérisation stéréosélective des diènes, des oléfines et des esters cycliques. En particulier, des systèmes catalytiques cationiques à base de scandium, d’yttrium et de néodyme ont permis l’obtention de polyisoprène hautement stéréorégulier cis-1,4, possédant une structure identique à celle du caoutchouc naturel, polymère à haute valeur ajoutée utilisé principalement dans l’industrie des pneumatiques et des adhésifs. Le catalyseur de scandium a également conduit à l’obtention de polystyrène purement syndiotactique, matériau qui possède une résistance thermique très élevée. Des composés divalents du samarium et du thulium (degré d’oxydation II), particulièrement sensibles, ont été isolés et caractérisés. L’étude de leur réactivité, notamment sur un monomère modèle l’e-caprolactone, a permis de mettre en évidence la nature de l’espèce active, ainsi que son degré d’oxydation. En parallèle de ces activités, une étude a été réalisée sur la catalyse d’amorçage de la polymérisation du chlorure de vinyle par voie radicalaire en suspension. Ce travail qui visait à réduire la consommation énergétique lors de la production du PVC, a été réalisé en partenariat industriel avec la société INEOS, et fera l’objet d’une partie confidentielle. Les projets de recherche s’orientent vers deux axes : la synthèse organométallique pour la catalyse et la valorisation d’agroressources dans le cadre de projets IFMAS (Institut Français des Matériaux Agro-sourcés).

Sample complexity in sequential decision-making

/ Ghavamzadeh Mohammad / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 11-06-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
De nombreux problèmes intéressants de prise de décision séquentielle peuvent être formulés comme des problèmes d’apprentissage par renforcement. En apprentissage par renforcement, un agent interagit avec un environnement dynamique, stochastique et qu’il ne connaît que partiellement, dans le but de trouver une stratégie de prise d’actions, ou politique, qui maximise une certaine mesure de performance à long terme. Les algorithmes de programmation dynamique sont les outils les plus puissants pour résoudre les problèmes d’apprentissage par renforcement, c’est à dire pour trouver la politique optimale. Cependant, pour ces algorithmes, la découverte du comportement décisionnel optimal n’est garantie que si l’environnement (à savoir, la dynamique de l’état du système et les récompenses) est connu de manière complète et que les espaces d’état et d’action ne sont pas de trop grandes tailles. Lorsque l’une de ces conditions se trouve violée (par exemple si l’unique information disponible sur l’environnement prend la forme d’échantillons de transitions et de récompenses), des algorithmes d’approximation sont requis, et dès lors, les méthodes de programmation dynamique se convertissent en méthodes de programmation dynamique approchée et en algorithmes d’apprentissage par renforcement. La théorie de l’apprentissage statistique est fondamentale pour l’étude des propriétés statistiques des algorithmes développés en apprentissage automatique. En particulier, apprentissage statistique décrit l’interaction entre le processus générant les échantillons et l’espace d’hypothèse utilisé par l’algorithme d’apprentissage, et établit à quelles conditions et dans quelles mesures les problèmes de régression et de classification peuvent être résolus. Ces résultats ont aussi montré leur utilité pour dimensionner les problèmes d’apprentissage automatique (nombre d’échantillons, complexité de l’espace d’hypothèse) et pour ajuster les paramètres des algorithmes (par exemple le paramètre de régularisation des méthodes de régularisation). L’objet principal de ce travail est d’employer les outils de l’apprentissage statistique afin d’étudier les performances des algorithmes d’apprentissage par renforcement hors ligne et de programmation dynamique approchée pour aboutir à des bornes en échantillons finis sur la perte en performance (par rapport à la politique optimale) de la politique apprise par ces algorithmes. Un tel objectif demande de combiner efficacement des outils de l’apprentissage statistique avec les algorithmes de programmation dynamique approchée, et de montrer comment l’erreur se propage d’itération en itération chez ces algorithmes itératifs. Nous considérons différents types d’algorithmes de programmation dynamique approchée : basés soit sur une régression, une classification ou une méthode de point fixe, et, pour chacun, nous soulignons les principaux défis que posent leurs analyses en échantillons finis.

Ce projet qu'est la recherche : Esquisse d'une herméneutique du (méta)projet d'aménagement

/ Delbaere Denis / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 06-06-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Dans quelles conditions la dimension paysagère peut-elle être comprise comme une composante intégrée des projets d'aménagement et de planification du territoire, plutôt que comme un appendice qui leur serait ajouté à titre plus ou moins optionnel? Cette dimension paysagère interne à tout acte de projet d'aménagement, ce "degré zéro du paysage", pouvons-nous l'identifier dans les projets réputés les plus indifférents à leur contexte géographique et social? A partir de quels indices? En employant quelles méthodes? Et comment éviter alors de surinterpréter certains aspects de ces porjets? Pour tenter de répondre à ces questions, les recherches dont il sera ici question, menées de 1998 à 2014, portent sur les sources et les productions urbaines issues du Plan National d'Aménagement du Territoire de 1950, qui a fixé le cadre programmatique d'un urbanisme territorialisé et planifié à distance des terrains et des situations : les giratoires (DEA, 1998), le Plan Voisin de Le Corbusier et la couronne HLM de Lille (Thèse de Doctorat, EHESS, 2004), les politiques de trame verte telles que définies à partir des années 1950 (programme "Art, Architecture, Paysage", 2007), l'édification des grands ensembles français (DAPA, 2010) et celle du réseau des grandes infrastructures de transport (PIRVE, 2013). Un ouvrage inédit ("Le degré zéro du paysage - Le Plan national d'Aménagement du territoire comme (méta)projet de paysage") constitue le premier volume de cette demande d'HDR. Le second ("Ce projet qu'est la recherche") veut clarifier la dimension méthodologique de cette recherche, qui emprunte aux sciences historiques et géographiques (recherche et analyse d'archives des projets, contextualisation des projets étudiés, recueil de témoignages, appropriations d'outils de l'archéologie du paysage), aux sciences du langage (analyse de discours de projet, tant dans leur dimension écrite que graphique), et à la philosophie. L'interprétation des productions du projet, qu'il s'agit ici d'opérer, n'évite le piège de la surinterprétation qu'au moyen d'une herméneutique dont il s'agit de poser les jalons et de mesurer les implications pédagogiques.

Le jeu des 20 questions et autres contributions en statistique mathématique et computationnelle

/ Jedynak Bruno Michel / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 27-05-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Le jeu des 20 questions a été présenté par Donald Geman en 1993 pour appréhender la problématique de la reconnaissance de formes en vision par ordinateur. Le mécanisme d'acquisition d'information, par exemple la localisation d'un objet dans une image est considéré d'un point de vue Bayésien. De manière séquentielle, des régions de l'image sont considérées, des fonctions des pixels sont calculées et la distribution sur la position de l'objet est remise à jour. Ce processus se poursuit jusqu’à ce que l’incertitude sur la position de l’objet soit négligeable. Pour être performant, il faut poser les bonnes questions au bon moment! Je présenterai des recherches théoriques sur ce sujet en lien avec les théorèmes de codage de source et de codage de canal de Claude Shannon, le contrôle optimal et le « compressed sensing » binaire. Je présenterai aussi plusieurs applications en vision par ordinateur pour détecter des visages, localiser un outil chirurgical dans des vidéos et en microscopie électronique. Dans chaque cas, l’algorithme « entropie pursuit » permet d’accélérer ou d’améliorer l’état de l’art. Je présenterai enfin, si le temps le permet, des travaux de modélisation statistique en imagerie et en neurologie computationnelle.

Décentralisation, concurrence fiscale et concurrence politique

/ Cassette Aurélie / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 21-05-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Le double phénomène d’intégration européenne et de globalisation des économies nationales observé ces deux dernières décennies est à l’origine d’une mobilité accrue des facteurs de production et donc des bases fiscales. La crainte des délocalisations et le souci d’amélioration de l’attractivité des territoires s’affichent de plus en plus comme une des préoccupations des gouvernements. La compréhension de la manière dont les décideurs publics nationaux définissent leur politique budgétaire et fiscale pour attirer des activités constitue mon premier axe de recherche. L’objet est de tester la pertinence empirique de ces interdépendances fiscales et budgétaires entre pays et d’en déterminer l’origine parmi les différents mécanismes mis en lumière par la littérature théorique. Avec la décentralisation, les décideurs publics locaux détiennent des rôles décisifs d’orientation de la politique locale et les électeurs décident à intervalles réguliers de les réélire ou non. Les villes comme les régions sont désormais en concurrence avec des collectivités locales d’autres pays européens lorsqu’elles veulent par exemple attirer de nouvelles entreprises. Mes travaux s’intéressent à la fois aux déterminants des choix publics locaux et aux conséquences de la gestion publique locale sur la réélection des maires sortants. En termes de projet de recherche, un premier axe entend approfondir l’analyse empirique de l’origine des interactions au niveau international, en l’étendant à de nouvelles facettes des politiques publiques (concurrence sociale et vagues de privatisation). Un deuxième axe porte sur les modalités de la décentralisation, en considérant à la fois la question de l’efficacité économique et d’une efficacité d’ordre politique.

Supporting Software Evolution in the Organizations

/ Anquetil Nicolas / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 09-05-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les systèmes logiciels font maintenant partie intrinsèque de nos vies à tel point que nous ne les voyons plus. Ils pilotent nos téléphones, nos voitures, nos loisirs, nos banques, nos magasins, nos villes, … Cela apporte de lourdes contraintes à l'industrie du logiciel car tous ces systèmes doivent être continuellement mis à jour, corrigés, étendus quand les utilisateurs et consommateurs expriment de nouveaux besoins. Le résultat en est que la plus grande part de l'activité de génie logiciel peut être classifié comme de la Maintenance Logicielle, « La totalité des activités requises pour fournir un support efficient d'un système logiciel ». Dans un écosystème où la puissance de calcul des ordinateurs, ou beaucoup d'autres métriques reliées comme la capacité des disques, ou le débit des réseaux, double tous les 18 mois (« loi de Moore »), les technologies évoluent rapidement. Dans cet écosystème la maintenance logiciel souffre de l'inconvénient de devoir traiter le passé (langages du passé, systèmes existants, vielles technologies). Elle est souvent mal perçue et traitée comme une punition. À cause de cela, les solutions et les outils pour la maintenance logicielle sont depuis toujours très en retard sur ceux pour le développement. Par exemple, l'antique méthode de correction de problème consistant à insérer des instructions pour retracer et comprendre le flot d'exécution d'un programme est toujours complètement actuelle. Toute mon activité de recherche s'est concentrée à aider les gens à faire de la maintenance logicielle dans de meilleures conditions ou plus efficacement. Une approche holistique du problème doit considérer le logiciel qui doit être maintenu, les gens qui le font et les organisations dans lesquelles et pour lesquelles cela est fait. Pour cela, j'ai étudié différents aspects du problème qui seront présentés en trois parties dans ce document : Le Logiciel : Le code source est la pièce centrale de l'activité de maintenance logicielle. Quelque soit la tâche (ex : amélioration ou correction d'erreur), elle revient typiquement à comprendre le code source actuel pour trouver quoi changer et/ou ajouter pour obtenir le comportement souhaité. J'ai étudié comment contrôler l'évolution du code source, comment prévenir son délitement et comment remédier à des mauvaises situations ; les Gens : L'un des principaux avantages des personnes qui traitent de maintenance logicielle est les connaissances qu'elles ont de l'informatique (techniques de programmation), du domaine d'application, du logiciel lui-même. Il est très significatif que de 40 % à 60 % du temps de maintenance logicielle soit passé à lire le code pour comprendre ce qu'il fait, comment il le fait et comment il peut-être changé ; les Organisations : Elles peuvent avoir un profond impact sur la façon dont des activités comme la maintenance logicielle sont exécutées par les individus. [...]

Réponses et adaptations des plantes aux stress abiotiques : Aspects transcriptomiques

/ Lucau-Danila Anca / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 18-04-2014
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les plantes subissent tout au long de leur vie des stress environnementaux différents et d’intensités variables, qui affectent leur physiologie et modulent leur développement. Pour comprendre les effets et les réponses adaptatives des plantes dans leur environnement complexe et changeant, plusieurs projets sur des espèces d’intérêt agronomique ont été menés dans les équipes de l’UMR 1281 SADV. J’ai pu apporter ma contribution dans ces projets au niveau de l’étude de l’expression des gènes dans diverses conditions de stress abiotique, en utilisant des outils d’analyse transcriptomique adaptés. Ces différents projets seront discutés dans une synthèse qui permet un regard nouveau sur les similitudes et les spécificités de régulation et de réponse des plantes aux stress environnementaux

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10