• 1 ressource a été trouvée.
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Optimisation et gestion des risques en santé

/ Di Pompeo Christophe / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 2010
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Pour répondre au besoin du monde de la santé d’évoluer dans un environnement de plus en plus maîtrisé, la gestion et l’optimisation des risques en santé est au cœur des préoccupations des professionnels de santé. Deux approches de cette gestion, approches parallèles et complémentaires, coexistent. La première approche est une approche technique de la gestion des risques : ce sont par exemple les différentes vigilances ou encore les règles de manipulation de certains matériels. Généralement, face à ces risques techniques, il est possible d’édicter des procédures, opposables à tous, dont l’objectif est de maîtriser au mieux le risque en limitant au maximum l’aléa qui pourrait découdre d’une interprétation individuelle d’un geste ou de la mise en œuvre d’une technique. La seconde approche est spécifique aux sciences de la vie en général et à la santé en particulier. Il s’agit d’une gestion des risques inhérente au monde du vivant.- En santé, pour limiter un risque ou pour optimiser un soin on édictera de bonnes pratiques qui seront le fruit d’une réflexion partagée, d’un consensus, à un moment donné, par un ensemble de professionnels spécialistes de la question. Ces bonnes pratiques sont édictées à un moment donné et doivent être réévaluées régulièrement en fonction de l’avancement des connaissances. En matière de gestion du risque en santé il existe un réel aléa lié à la connaissance à un moment donné. Si l’on prend la définition de la santé au sens large, l’aléa peut évidemment être lié à la connaissance médicale du moment mais également à des phénomènes sociaux, sociétaux, organisationnels et logistiques. Les recherches que j’ai menées et que je mène, ont pour finalité la gestion et l’optimisation des risques en santé par une amélioration de la connaissance qui réduit l’aléa dans la décision médicale.- L’aléa est réduit par une meilleure évaluation des systèmes, évaluation qui peut être le fruit d’utilisation ou d’élaboration d’outils spécifiques mais qui la plupart du temps est le fruit de l’utilisation des méthodes statistiques ainsi que des méthodes de modélisations mathématiques. Dans tous les cas l’appréhension des problématiques est une appréhension multicritère parce que dans le monde du vivant plus qu’ailleurs il y a interaction entre les différents éléments. Au final, ces recherches doivent permettre aux professionnels de santé d’adopter le meilleur comportement face à un risque identifié.

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10