• 207 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 31 à 40
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Extrapolation : extension et nouveaux résultats

/ Salam Ahmed / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993

Effet tunnel résonnant dans des hétérostructures de matériaux semiconducteurs pour différentes situations de confinement

/ Sadaune Véronique / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993

Caractérisation électrique d'hétérostructures III-V : étude de l'influence de défauts d'irradiation et d'interface, Electrical characterization of 3-5 heterostructures, influence of irradiation induced defects and interface defects

/ Rogez Jean-Marc / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
L'objectif de ce travail est de déterminer avec une bonne précision les discontinuités de bande d'hétérostructures 3-5 par des techniques électriques et d'étudier l'influence des défauts de volume ou d'interface sur les propriétés électriques de ces hétérostructures, notamment sur l'énergie d'activation associée à l'effet thermoïonique. Une modification des caractéristiques électriques, due à des défauts, doit être prise en compte pour déterminer précisément une discontinuité de bande. Nous déterminons, à l'aide de mesures du courant thermoïonique et de la capacité, les discontinuités de bande de conduction de structures s.i.s. comportant des contacts ohmiques et basées sur des hétérostructures 3-5 de type pseudomorphique et métamorphique. Nous avons développé un modèle prenant en compte la position du niveau de fermi en fonction du dopage des matériaux, la quantification dans un puits, la formation d'une zone d'accumulation ou de déplétion, et simulant, par intégration de l'équation de poisson, le comportement électrique des structures en fonction de la température et de la tension appliquée. Par ailleurs, les structures s.i.s. pseudomorphiques étudiées sont soumises à une irradiation électronique, afin d'introduire de façon contrôlée des défauts de volume connus. Les caractéristiques électriques sont alors considérablement dégradées. La barrière apparente vue par un électron est modifiée et l'on observe une variation non linéaire de la capacité en fonction de la température. Mais un recuit thermique permet de retrouver les caractéristiques initiales. D'autre part, nous étudions les caractéristiques électriques de deux hétérostructures gaas/gaalas/gaas dont l'une comporte un plan de dopage sur une interface, ce qui est un moyen d'introduire des défauts d'interface de façon contrôlée. Nous déterminons les densités de charges d'interface à l'aide de mesures du courant et de la capacité. L'effet, pour cette simple barrière, du plan de dopage sur l'énergie d'activation paraît faible

La machine asynchrone double étoile : régimes transitoires alimentation à fréquence variable

/ Roger Daniel / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les équations différentielles régissant le fonctionnement de la machine asynchrone double étoile sont tout d'abord écrites en utilisant les hypothèses classiques de l'électrotechnique. La théorie du vecteur espace permet ensuite d'obtenir un modèle mathématique synthétique de cette machine, un schéma monophasé équivalent valable en régime permanent et une expression simple de la valeur instantanée du couple electromagnetique. Cette transformation est également comparée aux méthodes plus classiques de Park et de Ku. La résolution analytique des équations montre que les régimes transitoires de cette machine sont assez peu différents de ceux de la machine simple étoile équivalente lorsqu'elle est alimentée en tension. L'étude du régime permanent du moteur alimente par deux onduleurs de courant à 120°décales de 30°est mené à partir du schéma monophasé équivalent. Cette méthode permet de calculer simplement les grandeurs caractéristiques de chaque couple harmonique et de les comparer à celles de la machine simple étoile équivalente. Les résultats obtenus sont finalement validés par la mesure des vibrations produites par ces machines.

Oxydation de nuances de cuivres et de laitons-alpha : étude par mesure du potentiel de surface et spectroscopie de photoélectrons induits par rayons X

/ Rives Alain / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Une étude de l'adsorption de l'oxygène, ainsi que de l'oxydation de surface de cuivres désoxygénés au phosphore (cuivre b) et de laitons monophases-alpha a été réalisée. Deux techniques ont été employées : la spectroscopie de photoélectrons induits par rayons x (s.p.x.) et la mesure en continu, dans des conditions ordinaires de température et de pression, de la variation du potentiel de surface. Les résultats s.p.x. montrent une ségrégation non homogène de certains éléments (phosphore, zinc, impuretés métalliques) à la surface des échantillons. La préparation de la surface (décapage acide, dégraissage chimique, polissage mécanique) influe beaucoup sur la quantité et la qualité de ces éléments. Des schémas des couches de passivation formées lors du vieillissement des matériaux et une explication des phénomènes de ségrégation sont proposés. Des corrélations entre les valeurs de potentiel de surface et les teneurs des éléments ségrégués, obtenus par x.p.s., ont été mises en évidence. L'identification des espèces oxygéné chargées à la surface de nos échantillons a été rendue possible par la mesure du potentiel de surface. Les mécanismes d'adsorption de ces espèces répondent à un modèle cinétique de type Elovich.

Etude des mécanismes de corrosion sous contrainte de l'alliage 600 (NC15Fe) dans l'eau à haute température, Stress corrosion cracking of alloy 600 in nigh temperature water

/ Rios Richard / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Le (ou les) mécanismes de corrosion sous contrainte des tubes de générateurs de vapeur en alliage 600 des réacteurs à eau sous pression demeurent mal connus, malgré de nombreuses études sur le sujet. Ce travail s'est donc donné pour objectif d'améliorer la compréhension des mécanismes impliqués dans ce processus. Après une revue critique des mécanismes généraux de corrosion sous contrainte et un examen des faits expérimentaux concernant l'alliage 600 en relation avec l'applicabilité des mécanismes au système étudie, on a étudié lors d'essais de laboratoire l'effet des paramètres physico-chimiques et métallurgiques pertinents en regard des mécanismes : ajout d'hydrogène ou d'oxygène, microstructure, composition chimique locale. Les résultats obtenus, couplés à des dosages d'hydrogène dans le matériau après essai, ont permis de dégager les points suivants : i) l'hydrogène dans la solution favorise l'amorçage (via la dissolution/oxydation) et la propagation des fissures pour les faibles surpressions, puis cet effet s'inverse aux fortes surpressions. De plus, à température ambiante et sous chargement cathodique, l'hydrogène permet la fissuration de l'alliage 600. Toutefois, l'absorption d'hydrogène n'a pas pu être corrélée avec la sévérité de la fissuration ; ii) la fissuration du matériau par corrosion sous contrainte n'est pas accélérée par les paramètres favorisant la dissolution/oxydation, mais celle-ci semble être la première et indispensable étape de l'endommagement. L'ensemble des résultats obtenus montrent que les mécanismes de dissolution ou l'hydrogène ne suffisent pas à expliquer la fissuration de l'alliage 600 en milieu primaire. La mise en évidence en microscopie électronique à balayage de micro-facettes de clivage au voisinage des joints de grains sur les faciès de rupture d'éprouvettes plaide en faveur d'un nouveau mécanisme reposant sur des interactions corrosion/plasticité

Les industries laminaires du paléolithique moyen en Europe septentrionale : l'exemple des gisements de Saint-Germain-des-Vaux/Port-Racine (Manche), de Seclin (Nord) et de Riencourt-les-Bapaume (Pas-de-Calais)

/ Révillion Stéphane / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
L'ETUDE TECHNOLOGIQUE DE CES TROIS SERIES LITHIQUES INDIQUE QU'UNE TENDANCE A LA PRODUCTION LAMINAIRE EXISTE AU PALEOLITHIQUE MOYEN DANS LE NORD DE LA FRANCE. ELLE DEMONTRE LA PRESENCE D'UN DEBITAGE LAMINAIRE DE "STYLE" PALEOLITHIQUE SUPERIEUR, COEXISTANT AVEC UNE PRODUCTION D'ECLATS LEVALLOIS. ENRICHIE PAR LES DONNEES MORPHOMETRIQUES ET TYPOLOGIQUES, CETTE ETUDE DONNE A CETTE REALITE ARCHEOLOGIQUE UNE DIMENSION COMPORTEMENTALE. ELLE FACILITE LA COMPREHENSION DU PHENOMENE LAMINAIRE AU PALEOLITHIQUE MOYEN, EN EUROPE SEPTENTRIONALE. DES LA FIN DU PLEISTOCENE MOYEN, IL EST EXPRIME PAR UN DEBITAGE DIRECT NON LEVALLOIS OU PAR UN DEBITAGE LEVALLOIS, RAREMENT PAR UN DEBITAGE DE "STYLE" PALEOLITHIQUE SUPERIEUR. CE DERNIER CONNAIT UN REEL DEVELOPPEMENT AU DEBUT DU DERNIER GLACIAIRE DANS LE NORD DE LA FRANCE, EN BELGIQUE ET EN ALLEMAGNE. IL TEMOIGNE D'UN COMPORTEMENT PARTICULIER QUI PORTE UN ECLAIRAGE NOUVEAU SUR LES INDUSTRIES CHATELPERRONIENNES SUSCEPTIBLES D'ILLUSTRER LA TRANSITION ENTRE P ALEOLITHIQUE MOYEN ET PALEOLITHIQUE SUPERIEUR. L'EVOLUTION TECHNOLOGIQUE AU PALEOLITHIQUE MOYEN EST CONSTITUE D'UNE SUCCESSION DE PHASES DE RUPTURE ET DE CONTINUITE, CAR LA TENDANCE LAMINAIRE, PRESENTE DANS D'AUTRES REGIONS DU MONDE, N'EST PAS UN PHENOMENE SYNCHRONE. SA VARIABILITE TECHNOLOGIQUE CONFIRME L'ABSENCE DE SIGNIFICATION CHRONOLOGIQUE DES INDUSTRIES LAMINAIRES. IL CONVIENT DE SE DEMANDER QUELLE REALITE RECOUVRE LES SUBDIVISIONS CLASSIQUES DU PALEOLITHIQUE. LA DIFFERENCIATION ENTRE LE PALEOLITHIQUE SUPERIEUR ET UN GRAND STADE ANTERIEUR QU'IL CONVIENDRAIT DE DENOMMER, NE GARDE UN SENS QUE SI L'ON CONSIDERE LES INDUSTRIES LITHIQUES, MAIS AUSSI LES TEMOIGNAGES DE STRUCTURATION DE L'HABITAT DU SYMBOLISME, ETC... LE FAIT QUE DES CHAINES OPERATOIRES LITHIQUES COMPLEXES APPARAISSENT A DES PERIODES DIFFERENTES DU PLEISTOCENE MOYEN MONTRE TOUTE LA DIFFICULTE DE L'INTERPRETATION DES MATERIAUX LITHIQUES DONT L'ETUDE NE PEUT SUFFIRE POUR COMPRENDRE ET DEFINIR LE COMPORTEMENT DES GROUPES H UMAINS. THE TECHNOLOGICAL STUDY OF THESE THREE INDUSTRIES SHOWS THAT A TREND TOWARDS LAMINAR PRODUCTION EXISTED DURING THE MIDDLE PALEOLITHIC ERA IN NORTHERN FRANCE. IT DEMONSTARTES THE COEXISTENCE OF AN UPPER PALAEOLITHIC "STYLE" LAMINAR DEBITAGE AND A LEVALLOIS FLAKES PRODUCTION. THANKS TO THE MORPHOMETRICO AND TYPOLOGICAL DATA, THIS STUDY GIVES A BEHAVIORAL DIMENSION TO THIS NEW ARCHAEOLOGICAL REALITY. THESE RESULTS MAY HELP ONE UNDERSTAND THE LAMINAR PHENOMENON DURING THE MIDDLE PALAEOLITHIC ERA IN NORTHERN EUROPE. SINCE THE END OF THE MIDDLE PLEISTOCENE, IT IS EXPRESSED THROUGH A NON-LEVALLOIS DIRECT DEBITAGE OR A LEVALLOIS DEBITAGE AND SELDOM AN UPPER PALAEOLITHIC "STYLE" DEBITAGE. THE LATTER SAW A REAL DEVELOPMENT IN THE EARLY STAGE OF THE LAST GLACIAL PERIOD IN NORTHERN FRANCE, IN BELGIUM AND GERMANY. IT GIVES EVIDENCE OF A PECULIAR BEHAVIOR. IT CASTS A NEW LIGHT UPON THE "CHATELPERRONIENNES" INDUSTRIES, WHICH CAN ILLUSTRATE THE TRANSITION BETWEEN THE MIDDLE PALAEOLITHIC AND THE UPPER PALAEOLITHIC ERA. THE TECHNOLOGICAL EVOLUTION IN THE MIDDLE PALAEOLITHIC IS MADE UP OF A SUCCESSION OF BREAKING-DOWN AND CONTINUITY PERIODS BECAUSE THE LAMINAR TREND, PRESENT IN OTHER PARTS OF THE WORLD, IS NOT A SYNCHRONOUS PHENOMENON. ITS TECHNOLOGICAL VERIABILITY DEMONSTARTES THE CHRONOLOGICAL MEANINGLESSNESS OF LAMINAR INDUSTRIES. IT IS ADVISABLE TO WONDER WHAT THE MEANING OF THE CLASSICAL SUBDIVISIONS OF PALAEOLITHIC PERIOD IS. THE DISTINCTION THE UPPER PALAEOLITHIC AND A LARGE ANTERIOR STAGE WHICH IS TO BE NAMED, IS VALID ONLY IF LITHIC INDUSTRIES AND EVIDENCES OF STRUCTURATION OF THE HABITAT, SYMBOLISM... ARE CONSIDERED. THE APPARITION OF COMPLEX LITHIC OPERATIONAL SEQUENCES AT DIFFERENT PERIODS OF THE MIDDLE PLEISTOCENE PROVES THE COMPLEXITY OF THE INTERPRETATION OF LITHIC MATERIALS, THE STUDY OF WHICH CANNOT BE SUFFICIENT TO...

Approches parallèles pour la radiosité

/ Renaud Christophe / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
La méthode de synthèse d'images appelée radiosité permet de résoudre le problème de l'illumination globale au sein d'une scène, dans le cas d'émissions et de réflexions de lumière purement diffuse. Elle nécessite d'évaluer des quantités géométriques appelées facteurs de forme. Nous avons étudié les nombreuses méthodes d'échantillonnage permettant d'approximer ces quantités, puis les avons comparé selon différents critères. Nous avons d'autre part développé deux nouvelles méthodes qui réduisent le coût mémoire tout en augmentant la précision de l'approximation. Les calculs permettant ces approximations sont cependant complexes, et génèrent des temps de calcul difficilement compatibles avec le besoin d'interactivité. Les solutions parallèles existant à ce jour sont essentiellement de nature mimd, et la forte dépendance entre les données conduit à une perte rapide d'efficacité. Nous nous sommes donc intéressés aux schémas de parallélisation envisageables sur des architectures massivement parallèles à fonctionnement simd. Nous avons étudié l'implantation de deux schémas de parallélisme utilisés dans le cadre des architectures graphiques (parallélisme pixel et parallélisme objet) et en avons déduit un modèle hybride permettant de concilier leurs avantages respectifs, et de fournir des rendements élevés

Synthèse des caractéristiques et techniques de développement de la commande des systèmes dis-continus : application aux systèmes de production flexible batchs, Synthesis of features and methods to develop the control of dynamic hybrid systems

/ Rakotoson Michard Pierre / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Ce mémoire présente les caractéristiques spécifiques des systèmes dis-continus. Notre analyse porte sur la considération des éléments pertinents de la fabrication (comme la notion de ressource, de produit, de processus de fabrication, et leur dynamique) pour le développement du système de commande. La structuration possible en commandes inter-ressources ayant la fonction de pilotage et de coordination qui vont paramétrer et assujettir un niveau de commandes intra-ressources de transformation du produit nous a alors permis de réutiliser l'approche orientée produit lors de la phase de conception de la commande. Les systèmes de production flexibles batchs présentent des caractéristiques discontinues et des modes de préparation qui favorisent l'adaptation de méthodes basées sur cette approche pour la conception de leurs commandes inter-ressources. Une démarche transposée nous conduit à l'obtention d'un modèle de commandes, de nature statiques et non déterministes, qui est traduit en ordres exécutables pour leurs commandes intra-ressources par un module d'allocateur de ressources. L'inadéquation de l'approche produit pour la réalisation des commandes intra-ressources nous amène à développer une démarche appropriée. Elle consiste à privilégier la spécification du plan de circulation des fluides sur des critères fonctionnels et de contrôle-commande. La traduction en automatismes implantables sur des organes informatiques représente alors une étape de finition qui peut être facilitée par l'assemblage et l'estampillage de composants logiciels préexistants. Cette méthode est supportée par un outil d'aide et de génération d'automatisme que nous avons développé dans le cadre d'une collaboration recherche-industrie

Etude structurelle des systèmes linéaires par l'approche Bond Graph

/ Rahmani Ahmed / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10