• 207 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 10
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Transistor à effet de champ à couche métamorphique AlInAs-GaInAs-GaAs : un nouveau composant pour l'amplification hyperfréquence et la logique ultra rapide, Metamorphic layer field effect transistor

/ Win Pascal / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Ce travail présente la croissance et la caractérisation de couches métamorphiques de matériaux iii-v sur substrat gaas et la réalisation de hemts. L'intérêt de travailler avec de tels matériaux est de produire une discontinuité de bande de conduction plus importante que dans les structures conventionnelles, et par suite, d'obtenir une plus grande densite surfacique d'électrons. La discontinuité maximale est obtenue pour une composition d'indium de 0,3 dans le gainas et l'alinas, qui sont désaccordés en maille sur gaas. Pour accommoder le désaccord de maille entre le substrat et les couches actives, la croissance d'un tampon sacrificiel destiné à relaxer la contrainte de désadaptation a été étudiée à l'aide de la photoluminescence (détermination des compositions en indium), de la double diffraction des rayons x (évaluation du coefficient de relaxation de la contrainte) et de la microscopie électronique en transmission (visualisation de la répartition des dislocations de désadaptation). La relaxation a été étudiée en fonction de la température de croissance et de la structure du tampon métamorphique. La réalisation de hemts à grille longue est ensuite présentée ainsi que l'analyse des profils de commande de charges et de mobilité, qui sont comparés aux simulations effectuées par le logiciel Helena. Les caractéristiques électriques continues et hyperfréquences d'un hemt à grille submicronique ont été étudiées. La fréquence maximale d'oscillations mesurée pour une longueur de grille de 0,4 m atteint 115 ghz, ce qui constitue une valeur comparable et même supérieure aux autres filières de hemts

Semi-commutations et reconnaissabilité

/ Wacrenier Pierre-André / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les commutations partielles ont ete utilisees en 1977 par A. Mazurkiewicz pour etudier le comportement de processus paralleles. La notion de semi-commutations generalise celle de commutation partielle ; les semi-commutations permettent de modeliser les programmes a memoire partagee de type producteur/consommateur. Dans une premiere partie nous etudions la composition de deux fonctions de semi-commutation: nous caracterisons les couples de fonctions de semi-commutation dont la composition est une fonction de semi-commutation. Grace a cette caracterisation nous obtenons, en particulier, une caracterisation decidable des semi-commutations confluentes. La seconde partie de ce memoire est consacree aux morphismes pour semi-commutations; ceux-ci permettent de specifier le parallelisme a differents niveaux d'abstraction. Nous etudions les morphismes pour semi-commutations qui preservent la reconnaissabilite et caracterisons les morphismes des monoides de semi-traces qui peuvent etre simules par des transductions rationnelles.

Dosage spectroscopiques du péroxyde d'hydrogène et de diverses formes oxydées de l'azote dans la troposhère ; fiabilité de ces méthodes. : Impacts sur la simulation numérique ; conception de diagrammes isopleths généralisés

/ Volckaert Fabrice / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Industries et transports constituent les deux sources principales d'emission de polluants primaires, responsables de la formation des oxydants photochimiques. Parmi ces polluants dits secondaires se trouve h2o2, compose entrant dans le cycle de formation de h2so4. Une methode de dosage de h2o2 par spectroscopie de fluorescence est decrite. No2 est un precurseur important de la pollution atmospherique et pour cette raison, il est necessaire de le mesurer avec precision, ce qui n'a pas toujours ete le cas dans le passe. Nous avons donc teste de maniere approfondie le lma-3: un analyseur dosant no2 par chimiluminescence et sommes parvenues a des resultats tres satisfaisants. Nous decrivons egalement un systeme de dosage automatise des especes: no, no2, pan, hno3, hno2, qui utilise les qualites du lma-3 et les defauts de l'ac30m: appareil convertissant no2 en no mais aussi differents oxydes d'azote. Nous avons aussi modifie l'ac30m et augmente sa sensibilite. La derniere partie de ce memoire est consacree a la modelisation dont l'objectif est la mise au point de strategies de controle des emissions visant a reduire la formation des oxydants photochimiques. Les trois problemes abordes sont: la simulation du comportement de h2o2, l'effet de mesure erronees de no2 et enfin la conception de diagrammes isopleths generalises.

Étude morphofonctionnelle des neurones du septum latéral chez le cobaye : association des techniques immunocytochimiques et des techniques d'électrophysiologie et de marquage intracellulaires

/ Viltart Odile / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
La diversité des afférences au septum latéral, démontrée par immunocytochimie chez le cobaye avec des anticorps dirigés contre la somatostatine, la neurotensine, la tyrosine hydroxylase, la vasopressine, la met-enkephaline, traduit les influences multiples relayées par cette structure. Des populations spécifiques de neurones contenant le gaba, la calbindin-d28k, la nadph-diaphorase ont été détectées par des méthodes immunocytochimiques et histochimiques. La présence des 2 dernières substances dans les neurones est à relier à une action protectrice qu'elles exerceraient vis-a-vis des influences glutamatergiques provenant de l'hippocampe. Des techniques d'enregistrement et de marquage intracellulaires ont été utilisées sur des tranches de septum latéral maintenues en survie. Les résultats électrophysiologiques (n=174) montrent l'existence de 3 classes de neurones. Les 2 classes majoritaires (79,3%) présentent des potentiels d'action calciques haut-seuil qui apparaissent sans que les conductances potassiques entrantes n'aient à être bloquées. Les décharges d'une de ces 2 classes suggèrent des enregistrements intradendritiques. Les résultats morphologiques ont été obtenus à l'échelle optique et électronique après injection de peroxydase ou de biocytine dans les neurones étudiés (n=36). Les neurones identifiés sur le plan électrophysiologique comme appartenant aux 2 classes majoritaires sont associés à un type neuronal commun, caracterisé par un corps cellulaire de grande taille, des épaississements dendritiques et des épines dendritiques (83% des neurones injectes). Une sous-population de ces neurones présente des épines somatiques et est immunoréactive pour la calbindin-d28k. En cela, ils sont semblables aux neurones décrits chez le rat comme recevant l'innervation de l'hippocampe. Certains neurones sont entourés par des terminaisons enkephalinergiques, provenant de neurones hypothalamiques.

Aspects théoriques de la ségrégation d'impuretés aux joints de grains à forte désorientation dans les métaux

/ Vasseur Jérôme / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Dans cette approche theorique du phenomene de segregation d'impuretes aux joints de grains a forte desorientation dans les metaux, les interactions elastique et electronique entre impurete et joint de grains ainsi que l'effet de l'ordre dans le joint de grains sur la segregation sont etudiees. Les energies elastique et electronique d'interaction entre impurete et joint de grains sont calculees en modelisant le joint de grains par un defaut plan insere entre deux milieux semi-infinis et l'impurete, par un defaut ponctuel. L'energie elastique depend de l'epaisseur du joint de grains et des constantes elastiques des milieux en presence. L'energie electronique est a tres courte portee. A grande distance du defaut plant, l'interaction electronique presente un profil oscillatoire et ne peut induire de segregation. Une correlation theorique entre l'enrichissement du joint de grains et la solubilite des impuretes, dans la limite des faibles solubilites est determinee. D'autre part, un modele discret de joint de grains a forte desorientation sous forme de reseau de forces de compression a permis de reveler que la segregation est tres sensible a l'ordre dans le joint de grains. Un modele periodique de joint de grains ne donne pas lieu a segregation. La tendance a la segregation est d'autant plus importante que le joint est plus desordonne. Ces resultats theoriques sont en bon accord avec les observations experimentales de segregation aux joints de grains a forte desorientation dans les metaux.

Influence de l'azote en forte concentration sur les phénomènes de précipitation dans les aciers, Effect of high contents of nitrogen on the precipitation phenomena in steels

/ Vanderschaeve Frédérique / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
L'addition de fortes teneurs en azote permet l'élaboration de nuances d'aciers inoxydables à propriétés améliorées. Cependant, les mécanismes par lesquels l'azote influe sur la nature et la stabilité de la microstructure, et par conséquent, conditionne les propriétés mécaniques et physico-chimiques des aciers, ne sont pas clairement identifiés. L'objet principal du présent travail est d'étudier l'influence des traitements thermiques sur la microstructure d'aciers inoxydables austénitiques et martensitiques sursaturés en azote, et ce, en vue de leurs applications potentielles à hautes températures. La structure austénitique se décompose par précipitation discontinue de nitrure de chrome lors de maintiens en température sur l'intervalle (700c-900c). Le stade de croissance de cette précipitation s'effectue en conditions non stationnaires, puisque l'on passe d'une réaction régie par la diffusion intergranulaire du chrome à une réaction qui tend à être contrôlée par sa diffusion en volume. Il en résulte que les caractères de la précipitation discontinue ne vérifient pas les prévisions des modèles usuels. L'existence de la précipitation discontinue de nitrure de chrome conduit à un durcissement du matériau. La densité élevée de dislocations dans les structures martensitiques favorise la précipitation continue de divers types de nitrures. Le phénomène existe à des températures aussi basses que 300 °C et la réaction est très rapide. Cependant, la grande finesse des précipités aux températures inférieures à 600 °C rend délicate leur mise en évidence en microscopie électronique, et nécessite d'avoir recours à des techniques indirectes. L'existence de cette précipitation fine s'accompagne d'un durcissement des aciers sur l'intervalle (300 °C - 500 °C)

Régulation des sialyltransférases : comparaison des activités [alpha]-1, 3-galactosylet sialyltransférasiques des cellules NIH3T3 transformées par l'oncogène ras, augmentation de l'activité de la [beta]-galactoside [alpha]-2, 6-sialyltransférase., Regulation of the sialyltranferases

/ Vandamme Valérie / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
L'étude des activités sialyltransférasiques des cellules nih3t3 et fr3t3, nous a permis de montrer que l'activité de la cmp-neuac : gal(betal-4)glcnac alpha-2,6-sialyltransférase (alpha2, 6st(n)), enzyme impliquée dans la sialylation des n-glycosylprotéines, est spécifiquement activée lorsque ces cellules sont transformées par transfection de l'oncogène humain c-ha-ras ou encore cultivées en présence de dexaméthasone. Dans les deux cas, nous avons pu montrer que l'activation de cette enzyme résultait d'une augmentation du taux de transcription d'un arnm de 4.7 kb correspondant à l'une des trois isoformes exprimées dans les tissus de rat. L'étude de l'expression de cette même enzyme après traitement par la dexaméthasone des cellules transformées par l'oncogène ras, nous a révèlé que cette fois l'activité de l'alpha2, 6st(n), déjà considérablement augmentée en conséquence de l'expression de la p21ras, n'était plus induite par le traitement par le glucocorticoide. Compte tenu que ces cellules, tout comme les cellules normales fr3t3, expriment les récepteurs des glucocorticoides et sont capables de fixer spécifiquement la dexaméthasone, ceci indique que l'absence de contrôle de la transcription de cette enzyme par la voie des récepteurs des glucocorticoïdes est une conséquence directe de l'expression de l'oncogène ras dans ces cellules. Enfin, nous avons également pu démontrer que l'expression de cet oncogène dans ces cellules induit une forte diminution des capacités de sialylation des structures o-glycosidiques de type 1

Mécanismes de l'oncolyse parvovirale, Mechanisms of parvoviral oncolysis

/ Vanacker Jean-Marc / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les parvovirus autonomes ont des propriétés oncosuppressives et oncolytiques exercées par leurs protéines non structurales (ns), semble-t-il, en relation avec leurs activités transcriptionnelles. Nous avons étudié ces dernières et montrons que la plupart des promoteurs sont inhibés en présence de la protéine ns1 de mvmp indépendamment de la présence d'une boîte tata. En revanche, le promoteur du gène (c-erba-1) du récepteur des hormones thyroïdiennes (thr) de type alpha humain est activé par ns1. Dans une paire de cellules fibroblastiques de rat, l'infection parvovirale provoque une augmentation du taux d'arn correspondant au gène c-erba-1. Dans ces conditions, les cellules frej4 (sensibles au virus) expriment la forme 1 (fixatrice d'hormone) du gène, alors que les cellules fr3t3 (résistantes au virus) ne produisent que la forme 2. Nous montrons également que, en culture, le ligand naturel de thr (l'hormone thyroïdienne : t3), influe sur le taux de sensibilité des cellules frej4 au parvovirus mvmp. Sachant que t3 ne module pas les étapes du cycle viral cruciales pour la lyse, nous suggérons l'intervention du complexe thr-t3 dans l'effet lytique du parvovirus mvmp. L'action cytopathique parvovirale pourrait être exercée par au moins deux mécanismes : l'inhibition de l'expression de gènes clef pour la prolifération et l'émergence d'un programme de différenciation/antiprolifération par l'intermédiaire de la stimulation de c-erba-1

Simulation microscopique et technologie de réalisation du transistor à effet de champ à base de GaAs

/ Valin Isabelle / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993

Etude par microscopie électronique en transmission des mécanismes de relaxation plastique dans les hétérostructures GaInAs/GaAs

/ Ulhaq-Bouillet Corinne / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 1993
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Cette etude contribue a la comprehension des mecanismes de relaxation plastique des couches minces semiconductrices. Pour cela, des heterostructures ga#1##xin#xas/gaas, avec x variant de 0,03 a 0,3, ont ete observees par microscopie electronique en transmission. Nos resultats montrent que les mecanismes mis en jeu dependent a la fois du taux d'indium x et du taux de relaxation. Deux mecanismes ont ete mis en evidence pour les taux de relaxation faibles: 1) pour x inferieur a 0,05, les premieres dislocations apparaissant a l'interface sont paralleles a la direction 110. Les dislocations paralleles a la direction 110 se forment ensuite a partir des precedentes par glissement devie; 2) pour x compris entre 0,05 et 0,2, on observe des dislocations dans les deux directions, en densite suffisante pour qu'elles puissent interagir. En particulier, l'interaction entre deux dislocations perpendiculaires et de meme vecteur de burgers, conduisant a une annihilation, est a l'origine: 1) de la formation des dislocations coin par glissement et recombinaison, dans le substrat, de deux dislocations d'interface paralleles; 2) et d'un mecanisme de multiplication de dislocations dans une seule direction. Pour les taux de relaxation eleve et pour x superieur a 0,2, le mecanisme predominant correspond a une croissance en ilots, qui ne peut etre evitee que si on intercale entre le substrat et la couche epitaxiee une structure tampon. Dans ces conditions, les mecanismes decrits precedemment sont a nouveau operationnels.

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10