• 2 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 2
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Étude des comportements des premiers Néandertaliens du Nord de la France : les occupations saaliennes des gisements de Biache-Saint-Vaast et de Therdonne

/ Hérisson David / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 13-12-2012
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Cette thèse est le fruit de la réunion de notre attrait pour deux domaines de recherche sur l'homme que sont la préhistoire et les sciences cognitives. Elle s'inscrit dans le cadre de la théorie synthétique de l'évolution et cherche à contribuer à notre connaissance des processus évolutifs, et plus modestement à ceux guidant l'évolution des premiers Néandertaliens présents en France septentrionale. Le terme comportement est omniprésent à l'heure actuelle dans les articles français de préhistoire. Si le recours au terme est récurrent, son emploi est souvent abusif ou approximatif et révèle l'indéniable oubli de son sens et des concepts qu'il renferme. Le choix d'étudier le comportement des hommes préhistoriques a nécessité de retourner aux origines du mot et des concepts sous-entendus qui ont mené à sa définition actuelle. Cet enrichissant cheminement débouche sur la proposition de démarche qui a été menée dans ce travail : intégrer et adapter les méthodes et démarches développées dans les sciences du comportement à celle de préhistorien afin d'apporter un autre point de vue et un autre niveau d'interprétation aux données analysées. Cette démarche impose de sélectionner judicieusement la matière première que sont les gisements préhistoriques dans le but de reconstituer le comportement de ses occupants. Notre étude s'est focalisée sur un peu plus de 150 000 ans d'histoire retraçant l'aventure des premiers Néandertaliens du Nord de la France. Pour se faire, deux gisements représentant huit occupations néandertaliennes ont été sélectionnés et étudiés pour la qualité et la diversité des informations qu'ils recelaient en terme comportemental : Biache-Saint Vaast et Therdonne.

Paléorivages marins pléistocènes du littoral est tunisien : chronologie IRSL, paléoenvironnements et régime tectonique

/ Mejri Hajer / Université Lille1 - Sciences et Technologies, Université de Sfax / 23-11-2012
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Sur la côte du Sahel tunisien, les dépôts littoraux pléistocènes sont organisés en trois formations marines distinctes : Douira, Réjiche et Chebba définies par Paskoff et Sanlaville (1976) et redéfinies ultérieurement par Mahmoudi (1988) en unités lithostratigraphiques Douira, Khniss et Rejiche. Cependant, il n’a pas toujours été aisé de préciser la chronostratigraphie, la répartition géographique, et le rapport tectonique/eustatisme au cours du Pléistocène moyen et supérieur. La présente thèse se propose d’établir des subdivisions chronostratigraphiques régionales en s’appuyant sur la méthode de datation par luminescence IRSL. Les âges IRSL obtenus pour l’ensemble des dépôts littoraux pléistocènes (marins, lagunaires et dunaires) du Cap Bon oriental, du Sahel et du SE tunisien, s’échelonnent entre 335 ka et 66 ka. Ils se répartissent en six ensembles corrélés aux MIS 9, MIS 7, MIS 6/5, MIS 5.5, MIS 5.3/5.1 indifférencié et MIS 4. Ces âges IRSL démontrent qu’au Sahel, les dépôts marins littoraux pré-tyrrhéniens attribués à l’unité Douira sont corrélatifs de deux hauts niveaux marins interglaciaires distincts corrélables au MIS 9 et au MIS 7. Les âges IRSL des dépôts littoraux tyrrhéniens de la côte Est tunisienne (unités de Khniss et de Rejiche au Sahel), jusqu’ici attribués au MIS 5.5, s’inscrivent dans une chronologie beaucoup plus longue qui s’étend de la transition du MIS 6/5.5 au MIS 4. L’analyse tectonique de détail des populations de plans striés et des systèmes de joints qui affectent les unités littorales du Pléistocène moyen et supérieur (MIS 9 à MIS 4) a permis de préciser le régime tectonique et de déterminer les différents tenseurs de contrainte. Ceux-ci ont été classés et comparés en fonction des données chronostratigraphiques. Les nouvelles données lithostratigraphiques, chronologiques, sédimentologiques et tectoniques acquises dans le cadre de cette thèse sont ensuite replacées dans le contexte plus large de la Méditerranée occidentale.

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10