• 3 ressources ont été trouvées. Voici les résultats 1 à 3
Tri :   Date Editeur Auteur Titre

Sources de variation intra-populationnelle de la morphologie des otolithes : asymétrie directionnelle et régime alimentaire

/ Mille Tiphaine / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 17-12-2015
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
Les otolithes sont des pièces calcifiées de l’oreille interne des Ostéichtyens impliquées dans les fonctions d’audition et d’équilibration. Leur morphologie est utilisée comme indicateur de divers processus ou propriétés écologiques. Cette application nécessite d’identifier les facteurs endogènes et exogènes agissant simultanément comme sources de variation. Cette thèse porte sur la détection et la quantification des contributions relatives de l’asymétrie directionnelle et du régime alimentaire à la variation morphologique des otolithes à l’échelle intra-populationnelle. Une asymétrie directionnelle entre les otolithes droit et gauche est montrée chez les poissons plats, l’otolithe le plus long et large étant toujours du côté aveugle, contrairement aux espèces de poissons ronds pour lesquels l’asymétrie est moindre. Cependant, l’asymétrie n’excède pas 18% d’amplitude suggérant une canalisation de la symétrie de forme d’origine évolutive. Une corrélation entre le régime alimentaire et la forme des otolithes est détectée chez 4 espèces de poissons in situ. La composition du régime contribue plus fortement à la variabilité morphologique que la quantité ingérée et impacte la forme des otolithes à la fois globalement et localement. Une étude expérimentale sur le bar commun (Dicentrarchus labrax) montre que la composition du régime alimentaire en acides gras essentiels au stade larvaire affecte la morphogenèse des otolithes pendant le stade juvénile sans affecter la croissance somatique des individus. Ceci suggère un effet direct et non indirect via la croissance somatique. Cet effet disparait aux stades ultérieurs ce qui évoque une canalisation de la morphologie des otolithes.

Impacts of a top-predator emergence in an exploited ecosystem : North Sea hake and saithe. Which interactions ? What consequences ?

/ Cormon Xochitl / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 11-12-2015
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
La population de lieu noir (Pollachius virens) de mer du Nord a une importance économique élevée pour les pêcheries européennes. Depuis une dizaine d’années, l’abondance du lieu noir a décliné, alors que le merlu (Merluccius merluccius), qui était peu pêché dans cette zone, a vu son abondance fortement augmenter. Ce travail se concentre sur la nature des interactions écologiques entre le lieu noir et le merlu en Mer du Nord afin de déterminer si la récente émergence du merlu dans cette zone pourrait expliquer, au moins en partie, le récent déclin du stock de lieu noir. Les résultats obtenus lors de ce travail de recherche ont permis de valider l’hypothèse de compétition entre le lieu noir et le merlu. De plus, cette étude a révélé un impact potentiellement négatif de l’augmentation du merlu sur la biomasse de lieu noir. L’émergence du merlu en mer du Nord doit donc être sérieusement prise en compte dans les avis scientifiques supportant les décisions de gestion encadrant la pêche du lieu noir, mais aussi des autres espèces de mer du Nord que l’émergence du merlu est susceptible d’affecter. Finalement, ce travail fournit donc les premières bases écologiques nécessaires à une investigation plus détaillée des conséquences de l’émergence du merlu dans un écosystème hautement exploité tel que la mer du Nord.

Ecosystem and fishers’ behaviour modelling : two crucial and interacting approaches to support ecosystem based fisheries management in the eastern english channel

/ Girardin Raphaël / Université Lille1 - Sciences et Technologies / 16-03-2015
Voir le résumé | Accéder à la ressource
Voir le résumé
La mise en place de l’approche écosystémique des pêches (AEP) requiert une amélioration de nos connaissances sur la complexité des écosystèmes. Comprendre la réaction de l’écosystème à des mesures de gestion est essentiel pour atteindre les objectifs de conservation. La modélisation écosystémique a amélioré nos connaissances sur le fonctionnement des écosystèmes et leurs interactions avec les usages du domaine maritime; et est de plus en plus utilisée pour évaluer l’impact de mesures de gestion. Le comportement de pêche des flottilles démersales françaises en Manche Orientale a été analysé. Les résultats montrent que les pêcheurs conservent leurs habitudes de pêches et que le trafic maritime peut impacter leurs décisions. Une analyse globale des résultats d’études menées au cours des trente dernières années démontre l’influence des habitudes et des espèces ciblées sur le comportement de pêche. L’exploration de la dynamique de l’écosystème a nécessité l’utilisation du modèle Atlantis, en focalisant sur deux espèces commerciales, la sole (Solea solea) et la plie (Pleuronectes platessa). L’importance des zones estuariennes est révélée, ainsi que le rôle joué par les rejets et par deux espèces clés, la morue (Gadus morhua) et le merlan (Merlangius merlangius). La sole et la plie ont peu d’influence sur le réseau trophique excepté sur la dynamique des invertébrés benthiques. Nous évaluons les conséquences de l’application de fermeture de zones et d’une réduction d’effort sur le comportement de pêche et l’écosystème et mettons en évidence un bénéfice de l’application combinée de ces mesures sur la biomasse des espèces commerciales et sur la valeur débarquée par unité d’effort.

Cité Scientifique BP 30155 59653 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX Tél.:+33 (0)3 20 43 44 10